Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

A madame Ségolène Royal


Publié / Actualisé
Madame, Dans une émission télé/radio du 03 janvier 2020, face à Jean Jacques BOURDIN sur BFM-RMC, vous avez révélé une pratique de l'Etat indigne de la République. En effet, vous avez affirmé que lorsque vous étiez Ministre déléguée à l'Enseignement Scolaire (1997-2000), vous avez découvert qu'" avant on mutait discrètement les (professeurs) pédophiles et si possible dans les Outre-Mer comme ça c'était loin et on n'entendait plus parler. " Des révélations qui ont choqué, indigné et inquiètent élèves et parents de façon tout à fait légitime.
Madame, Dans une émission télé/radio du 03 janvier 2020, face à Jean Jacques BOURDIN sur BFM-RMC, vous avez révélé une pratique de l'Etat indigne de la République. En effet, vous avez affirmé que lorsque vous étiez Ministre déléguée à l'Enseignement Scolaire (1997-2000), vous avez découvert qu'" avant on mutait discrètement les (professeurs) pédophiles et si possible dans les Outre-Mer comme ça c'était loin et on n'entendait plus parler. " Des révélations qui ont choqué, indigné et inquiètent élèves et parents de façon tout à fait légitime.

Depuis quand a duré cette pratique ?
Qui était au courant ?
Les plus Hautes Autorités de l'Etat étaient-elles informées ?
Des signalements étaient-ils faits aux Recteurs et Préfets qui se sont succédés en Outre-mer et en particulier à La Réunion ?
Des mesures étaient-elles prises pour protéger nos enfants ?

Des révélations extrêmement graves qui, dès qu’elles ont été portées à ma connaissance, m’ont amené à écrire immédiatement à la Ministre de la Justice, à la Ministre des Outre-Mer, au Président de la Délégation aux Outre-Mer à l’Assemblée Nationale, afin d’envisager votre audition dans le but d’avoir plus d’informations et de voir les suites à donner.

Aussi Madame, je vous informe que je serai à Paris du 18 au 20 février 2020, seriez-vous disponible pour un rendez-vous, d’une part, et d’autre part accepteriez-vous d’être auditionnée par la Délégations aux Outre-Mer ?

Il s’agit de permettre de faire toute la lumière sur cette affaire ignoble, scandaleuse ; de s’assurer que ces pratiques n’ont plus cours ; de rassurer les parents que leurs enfants sont en sécurité dans les établissements scolaires.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie Madame d’agréer l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !