Tribune libre de Pierrick Pignolet :

Demande d'intervention d'urgence sociale pour les habitants privés d'eau potable à la Possession


Publié / Actualisé
Madame le Maire, nous sommes en campagne électorale mais c'est en tant que citoyen que je vous sollicite aujourd'hui. Oui, c'est bien le candidat en campagne qui, à la rencontre des habitants de nos différents quartiers s'est rendu compte de la mesure des difficultés rencontrées par toutes celles et ceux qui n'ont pas accès à l'eau potable dans notre commune et ce, indépendamment des conditions climatiques. La question du dimensionnement des réseaux, du choix du mode de distribution, du calendrier et des modalités des investissements relève de thèmes de campagne car c'est bien une compétence de la mairie dans votre bilan et de l'intercommunalité pour l'avenir.
Madame le Maire, nous sommes en campagne électorale mais c'est en tant que citoyen que je vous sollicite aujourd'hui. Oui, c'est bien le candidat en campagne qui, à la rencontre des habitants de nos différents quartiers s'est rendu compte de la mesure des difficultés rencontrées par toutes celles et ceux qui n'ont pas accès à l'eau potable dans notre commune et ce, indépendamment des conditions climatiques. La question du dimensionnement des réseaux, du choix du mode de distribution, du calendrier et des modalités des investissements relève de thèmes de campagne car c'est bien une compétence de la mairie dans votre bilan et de l'intercommunalité pour l'avenir.

En revanche, des centaines de familles à Dos d’âne, dans les hauts de Sainte-Thérèse, aux Lataniers (dont un autre candidat, Patrice Lauriol il me semble, a rencontré les habitants) sont privés d’eau potable depuis des mois sans que cela puisse être mis sur le compte des fortes pluies ou d’un cas de force de majeur. J’ai interpelé publiquement la SEM " Eaux de La Possession " présidé par le 1er adjoint qui n’a manifestement pas réfuté cette triste réalité renvoyant ces personnes aux délais, incertains, de " la modernisation des équipements ". (propos relevé dans l’article du Journal " Le Quotidien " du Mercredi 29 janvier 2020).

Sincèrement touché par les complications quotidiennes que cela pose aux familles laissées sans autres solutions que se fournir par leur propre moyen en bouteilles d’eau plus chers que l’eau du robinet imbuvable et payée au prix d’une eau potable inexistante quand ils ne subissent pas en plus les coupures inopinées, je vous adresse à vous, Maire de notre ville, responsable de la salubrité publique, responsable du Centre Communal d’Action Sociale, cette demande.

Il est urgent de prendre les dispositions et les moyens en votre possession pour permettre à toutes ses familles d’avoir un minimum vital de 2 litres d’eau par jours et par personne. Dans ces familles il y des personnes malades, des nourrissons, des enfants, des femmes enceinte, des personnes âgées, des travailleurs. Il est important que vos services vous informent de l’obligation de résultat (c’est une disposition de la loi qui encadre avec précisions la responsabilité du distributeur et de la collectivité en matière d’accès à l’eau potable) qui porte sur l’accès au minimum vital alimentaire pour l’eau en France et dans notre département. Vous pouvez agir et contraindre le distributeur malgré le transfert de compétence depuis le 1er janvier 2020.

Peu importe les commentateurs qui, faute de mieux voudront voir dans ma lettre une démarche électoraliste, peu m’importe et vous importe si, demain les mêmes commentateurs la voient dans votre " geste " … Ces personnes privées d’eau potable à leurs robinets se moquent, et ils ont bien raison, des commentaires et désespèrent en se demandant tous les jours comment faire !

Dans d’autres communes, les aléas climatiques ont perturbé les réseaux comme la distribution d’eau et les municipalités, pourtant en campagne aussi, ont largement communiqué de façon claire sur les risques encourus et l’importance de ne pas consommer l’eau du robinet. Saint- Pierre, Cilaos, Le Tampon… allant même jusqu’à mettre des camions citernes et des bouteilles d’eau à disposition pour les habitants.

Alors j’en appelle à votre humanité, les informations affichées en mairie sont sans ambiguïtés et proviennent de l’ARS (Agence Régionale de Santé). Des messages d’alerte, certes ambigus et tardifs ont émané du distributeur. S’il vous plaît, Madame le Maire, utilisez les ressources à votre disposition pour aider ces familles, juste à hauteur du minimum vital, sans avoir besoin d’attendre les élections. Elles en ont besoin maintenant, elles en ont besoin depuis plusieurs mois.

J’invite l’ensemble des candidats à prendre position et vous encourager sans véhémence à agir dans l’intérêt de ces Possessionnais en difficultés, sans arrières pensées politiques mais par solidarité avec ces familles qui attendent de nous que nous soyons unis et responsables lorsqu’il s’agit de l’essentiel et de mesures d’urgence touchant à la santé de nos concitoyens.

Laissons de côté l’adversité électorale, utile certes au débat démocratique dans le cadre d’une élection. Faites quelque chose, il ne s’agit pas là de politique mais d’humanisme et de solidarité. Je vous propose d’échanger, si vous les souhaitez, sur les moyens dont vous disposez pour intervenir rapidement et mettre fin à cette triste situation.

Pierrick Pignolet
Citoyen de La Possession

   

14 Commentaire(s)

Jacqueline, Posté
C'est étonnant pour un candidat d'avoir une démarche aussi vertueuse. C'est réjouissant de voir des personnes nouvelles s'engager avec encore le souci de l'intérêt général. Je suis admirative. Merci et bon courage pour votre engagement Monsieur Pignolet. Je regarderai attentivement vos propositions dans ma boîte aux lettres.
Caillou974, Posté
Eh oui même pour un problème aussi grave qui est sanitaire, il faut dire aux élus ce qu'il faut faire. Par contre pour créer la semop en mai 2018 pour gérer la problématique de l'eau sur la Possession sachant que cela basculerait au 1 janvier 2020 au TCO, ils ont trouvés des arguments peut être le fait de toucher des jetons de présence au conseil d'administrations de trois des élus désignés. La population concernée paie de l'eau sale voir analyses de l'ARS au même prix que l'eau potable et quand elle en a, ce qu'il faut les élus remboursez à ces habitants ce qu'ils ont payé car en plus ils ont du acheter de l'eau en bouteille. Il s'agit là de doublon financier et la population n'avait pas de jetons de présence à la semop.
Merci à M. PIGNOLET Pierrick pour son engagement dans cette problématique latente avec des risques sanitaires sur la pauvre population.
L'eau en bouteille que la mairie doit distribuer doit l'être pour tous les habitants concernés, nul ne peut prévoir les effets sur un citoyen d'une eau malpropre à la boisson à la cuisine...
Patrick, Posté
Sur le site de l'eau de la Possession je decouvre quil va y avoir distribution d'eau en bouteille à dos dane. Je ne crois pas au coïncidence. Cqfd. Bravo monsieur Pignolet. Courage pour la suite.
Lisou, Posté
Pressée de voir si les autres candidats vont répondre à l'appel, ou si trop d'ego ! Ce serait beau en tout cas ! Si vous me lisez, très belle initiative de votre part monsieur ! :)
A Ramier, Posté
Et si depuis 2014, cette équipe avait pris à bras le corps ce dossier humainement sensible, nous n'en serions pas là non plus. Mais cette bande de profiteurs ont préféré jouir de leur pouvoir et écraser les plus précaires et favoriser les plus aisés. Il ne leur reste plus qu'une quarantaine de jours pour encore jouir; après l'addition à payer sera très très salée. A bon entendeur
Oliver, Posté
Enfin un moune i occupe de nous... Possessionnais rouvre le zieux... De l'eau le vital...
Sophie, Posté
Quand il y a urgence il faut agir !! Merci à vous de passer à l'action !! Mme le maire svp faites quelque chose ! Vos habitants ont besoin de vous.
Ramier, Posté
Si le réseau d'eau avait été redimensionné , recalculé voire entretenu, pendant les 40 année de règne de feu Rolland Robert au vu de l'augmentation constante de la population communale , nous n'en serions pas là . ???
Jimmy Aterla, Posté
Gayar mèm sa monsiuer ! Mi di a ou mersi pou out kozé ! Mi espère lo maire y fé in nafer pou nou !
Renard, Posté
2020 sans eau potable mais on est où ?
Carlos, Posté
Merci M PIGNOLET .ça fait longtemps que les habitants de Dos d'Ane y pleure pour avoir un peu d'eau . La commune y fait le sourd .nous fait à ou confiance premier fois quelqu un y fait une lettre pou nou.
Carlos, Posté
Merci M PIGNOLET
Jean r., Posté
Bravo pour cette acte citoyen. Courage au habitant de dos d'Ane.
Li, Posté
Pierrick déjà prêt à négocier avec La Maire... ?