Tribune libre de Yanick Dindjian :

Yanick Dindjian, candidat aux élections municipales à Saint-Leu aux côtés de Sylvie Comorassamy


Publié / Actualisé
" La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire. " Abbé Pierre. J'ai beaucoup réfléchi. J'ai longtemps réfléchi au sens de mon engagement politique. Je sais que vous êtes majoritaire à être dégoutés par cela. Moi j'ai toujours ressenti le besoin de faire ma part, de m'investir pour le collectif. Je me suis quelques fois senti impuissant face aux machinations de ceux qui s'en servent pour assouvir leur désir de pouvoir ou pour servir leurs propres intérêts. Pourtant sans cesse, la flamme de l'espoir s'est rallumée en moi.
" La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire. " Abbé Pierre. J'ai beaucoup réfléchi. J'ai longtemps réfléchi au sens de mon engagement politique. Je sais que vous êtes majoritaire à être dégoutés par cela. Moi j'ai toujours ressenti le besoin de faire ma part, de m'investir pour le collectif. Je me suis quelques fois senti impuissant face aux machinations de ceux qui s'en servent pour assouvir leur désir de pouvoir ou pour servir leurs propres intérêts. Pourtant sans cesse, la flamme de l'espoir s'est rallumée en moi.

J’ai aussi appris depuis 12 ans maintenant qu’il faut savoir rester à sa place. La mienne n’a jamais été d’être aux avants postes. Je me contente d’apporter ma contribution, mes idées et ma force de conviction où cela est utile et correspond à mes valeurs humaines.

Pourtant quelques fois, certaines situations d’injustices m’ont donné envie de me révolter, de me faire porte-voix, de dénoncer ce que j’estime être contraire au sens de l’engagement au service de l’intérêt général. Certaines causes, certains projets m’ont donné envie d’en faire plus.

Or, jusqu’à présent, mes seuls coups " d’éclats " …je les ai faits par amour. Et au fond, je crois que ce qui me pousse aujourd’hui à agir, c’est encore une fois l’amour.

Mon amour pour Saint-Leu !

Je ne peux pas rester sans rien dire, sans rien faire. Pas cette fois. Pourtant Bruno Domen est un ami et je suis d’autant plus attristé des mauvais choix qu’il fait. Je pense à tous mes autres amis de Saint-Leu, mes anciens collègues, les militants, ceux avec qui nous avons donné tant de temps pour cette ville, avec qui nous avons fondé tant d’espoirs pour La Réunion.

Je suis révolté. J’aime beaucoup trop Saint-Leu pour la laisser sombrer.

J’ai donc décidé de m’engager pour cette ville. Pour que nous marchions tête haute et que nous soyons fiers à nouveau de la servir. De porter un projet d’ambition, de justice et de respect. Je serais candidat au côté de Sylvie Comorassamy pour un Saint-Leu réconcilié.

Les défis à relever sont colossaux. Transition écologique, emploi, justice sociale, réussite éducative. Rejoignez-nous pour remettre Saint-Leu au cœur d’une nouvelle dynamique !

Yanick Dindjian

   

3 Commentaire(s)

Teufman, Posté
ah ah bien joué Mister ! Tu vas faire du bien à St Leu ! On a confiance en toi
Tonton polo, Posté
Un homme de grande valeur qui prend une décision courageuse et qui pourrait bien rappeler à certains les repères qu'ils ont perdu avec le chant de la sirène régionale ! BD St-Leu et VM La Possession : se vendre pour une carrière contre vos engagements et contre la population au service des lobbys pourrait bien précipiter la fermeture de votre parenthèse politique ! Allez monsieur Yanick vous êtes dans le vrai !
Hélène, Posté
Bravo Yannick pour ta candidature. Tu es quelqu'un de droit et de sincère. Nous aurons bien de la chance à Saint Leu d'avoir quelqu'un comme toi pour nous représenter. Tu auras notre vote