Tribune libre de la députée Nadia Ramassamy :

Coronavirus : lettre au minsitre de l'Economie et des Finances


Publié / Actualisé
Monsieur le Ministre, toutes les institutions et organisations financières et économiques internationales en conviennent, les conséquences économiques, et donc sur la croissance et l'emploi dans notre pays, de l'épidémie du COVID19 seront lourdes.
Monsieur le Ministre, toutes les institutions et organisations financières et économiques internationales en conviennent, les conséquences économiques, et donc sur la croissance et l'emploi dans notre pays, de l'épidémie du COVID19 seront lourdes.

A la crise sanitaire, va s’ajouter une crise économique dont les incidences sur de nombreux secteurs seront catastrophiques dans l’hexagone, déjà frappé par le mouvement des Gilets jaunes et des manifestations contre la réforme des retraites, mais aussi dans les territoires ultramarins.

Ainsi, les Réunionnaises et les Réunionnais vivent du tourisme en investissant et en travaillant dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie à la restauration, en passant par les transports. De même, le secteur de la pêche et de " l’or blanc " de la légine, poisson très prisé par les marchés asiatiques est gravement touché par les mesures de quarantaine dans l’Asie du Sud-Est.

Le chiffre d’affaires, pour les acteurs économiques de La Réunion est affecté et n’est pas reportable. Les risques sur l’emploi et sur les entreprises sont donc réels et ce, alors que le tissu économique de l’Île se caractérise par une forte proportion de très petites entreprises aux faibles liquidités.

Si le gouvernement a bien pris conscience de l’enjeu, il convient de prolonger et d’entendre les mesures déjà annoncées. Ainsi, pour faire face à la crise actuelle et pour se donner les moyens de rebondir à la suite de celle-ci, je propose trois mesures d’urgence.

D’abord, la mise en place d’un fonds d’urgence entre l’État, les collectivités, les syndicats et les banques pour sauver les TPE et les PME.

Ensuite, la création d’un fonds de garantie des créances pour rassurer les banques afin qu’elles continuent de prêter aux entreprises.

Enfin, le déploiement d’un plan d’action stratégique visant à aider au redressement futur des secteurs les plus frappés par cette crise, comme le tourisme.

A l’issue de cette crise, il conviendra également d’effectuer un retour d’expérience de notre dépendance industrielle à certains pays, comme la Chine, et ainsi à encourager par des mesures fortes au Made In Réunion.

Ainsi, Monsieur le Ministre, je vous serais très reconnaissante de bien vouloir m’informer de l’avancement des mesures économiques prises avec Monsieur le Premier ministre, afin de soutenir l’emploi dans un territoire, déjà davantage touché par le chômage, que l’hexagone.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma très haute considération.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !