Tribune libre de Jean-Luc Poudroux :

Communiqué sur la Covid-19


Publié / Actualisé
L'épidémie de coronavirus qui sévit partout dans le monde y compris ici à La Réunion est à prendre très au sérieux. Le Président de la République a lancé hier soir un appel à la mobilisation générale de toute la nation et j'y souscris bien naturellement en proposant aux services de l'Etat toute mon aide, toute mon expérience et ma détermination à oeuvrer collectivement dans l'intérêt des Réunionnaises et des Réunionnais. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'épidémie de coronavirus qui sévit partout dans le monde y compris ici à La Réunion est à prendre très au sérieux. Le Président de la République a lancé hier soir un appel à la mobilisation générale de toute la nation et j'y souscris bien naturellement en proposant aux services de l'Etat toute mon aide, toute mon expérience et ma détermination à oeuvrer collectivement dans l'intérêt des Réunionnaises et des Réunionnais. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Parce que nous sommes tous concernés, j’appelle toutes les administrations, toutes les institutions et toutes les entreprises locales à renforcer immédiatement leurs mesures et leurs précautions en matière d’hygiène pour freiner le plus efficacement cette épidémie. Sans céder à la panique, j’invite chacune et chacun d’entre nous à respecter scrupuleusement des gestes simples, à adopter des automatismes hygiéniques renforcés, parce qu’ils peuvent nous sauver. Je serai particulièrement vigilant quant aux mesures prises par les municipalités actuelles dans les protocoles sanitaires mis en place dimanche prochain, parce que ni la démocratie, ni nos institutions politiques ne sauraient pouvoir cesser de fonctionner. Ce serait là un grand danger pour l’avenir du pays.

J’exprime également le souhait que cette même détermination, cette même mobilisation générale impulsée et soutenue par le Président de la République et le Gouvernement, quoi qu’il en coûte aux finances publiques, s’étende efficacement et de manière urgente aux crises sanitaires de la dengue et de la leucose bovine ainsi qu’à la crise requin qui sévissent maintenant depuis trop longtemps dans notre île. Trop de gens ont souffert.

Enfin, je suis contre la fermeture de nos frontières aériennes et maritimes, parce que La Réunion est une île qui dépend fortement de ses échanges avec l’Europe, l’Asie et le monde. Je souhaite plutôt la mise en place d’une sorte de visa sanitaire qui serait délivrée automatiquement et immédiatement sur place après une simple attestation de la part de tout passager résident ou touriste qu’il remplirait dans l’avion ou les bateaux de croisière et qui serait remis aux autorités avant leur débarquement. Les aéroports et ports de La Réunion devraient être équipés notamment d’appareils pour contrôler la température des passagers débarquant ou en transit. Des mesures drastiques doivent également être adoptées pour que chaque bateau, chaque container, chaque carton qui entre sur le territoire soit systématiquement contrôlé.

La santé des Réunionnaises et des Réunionnais doit primer sur tout le reste et quoi qu’il en coûte à la nation a affirmé le Président de la République. Je demande au Préfet de La Réunion d’y veiller scrupuleusement et je lui propose bien volontiers mon assistance. Ensemble, avec les autorités de l’Etat, les collectivités territoriales, les associations, les entreprises réunionnaises, oeuvrons collectivement pour faire de La Réunion un territoire où règne la sécurité, la sécurité sanitaire, la sécurité alimentaire pour que triomphent nos valeurs de bien-vivre ensemble réunionnais et faire rayonner le modèle économique et social de La Réunion dans l’océan indien, un modèle de solidarité et d’enthousiasme.

Jean-Luc POUDROUX
Député de La Réunion

   

1 Commentaire(s)

Toto, Posté
C bon.