Lettre de Nassimah Dindar à Gilbert Annette :

Courrier adressé au maire de Saint-Denis


Publié / Actualisé
Monsieur le Maire, durant ces semaines de campagne électorale, j'ai pu à nouveau constater les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontées les personnes âgées, notamment celles bénéficiaires de l'APA, et les personnes handicapées. En effet, ces dernières sont souvent isolées, et dans des conditions de précarité matérielle, notamment dans les logements sociaux dont l'état de nombre d'entre eux est déplorable. Fréquemment, en outre, elles dépendent de leur aidant, souvent familial, pour assurer certains gestes quotidiens. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Monsieur le Maire, durant ces semaines de campagne électorale, j'ai pu à nouveau constater les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontées les personnes âgées, notamment celles bénéficiaires de l'APA, et les personnes handicapées. En effet, ces dernières sont souvent isolées, et dans des conditions de précarité matérielle, notamment dans les logements sociaux dont l'état de nombre d'entre eux est déplorable. Fréquemment, en outre, elles dépendent de leur aidant, souvent familial, pour assurer certains gestes quotidiens. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La crise sanitaire de l’épidémie de Covid-19 accroit davantage encore leurs difficultés, notamment du fait du confinement qui risque de priver nombre d’entre eux de leur aide indispensable, même si la situation est bien prévue dans les cas dérogatoires de déplacements autorisés.

Par ailleurs, Saint-Denis compte un nombre important de personnes sans domicile fixe, pour qui, également, ce confinement pose de sérieuses difficultés.

Nous ne pouvons pas accepter cette dégradation attendue des conditions de vie des plus fragiles d’entre nous.

J’ai proposé au Président du Département d’organiser une réunion téléphonique avec les services d’aide à domicile, les services de l’ARS et la Préfecture.

Ne serait-il pas envisageable, dans cette même logique, que la mairie coordonne une action cohérente entre les services municipaux, le CCAS, les associations de quartier et celles à vocation sociale ou humanitaire afin de venir en aide à ces personnes fragiles, le temps que l’épidémie soit contenue ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes meilleures salutations.

Nassimah Dindar

   

5 Commentaire(s)

Rob, Posté
Bonjour Madame Nassimah Dindar je vous interpellé sur les logements sociaux c'est de la compétence du département et pour les sans abris ça dépend pas que les maires ça concerne tous mon institutions la préfecture les mairies la région le département
Evelyne de Saint-Denis, Posté
Bonjour, très bonne démarche de Madame Nassimah, hé oui ris ces personnes ont besoin d'être aidées, alors Mr le maire, bougez- vous quand il faut et où il faut, car ces personnes font parties de votre commune et n'ont pas le droit d'être oubliées. Bravo Me Nassimah pour votre interpellation.
Badaoui, Posté
Je pense que le confinement décrété n,a pas pour but de laisser les plus démunis se livrer à eux mêmes. Une chaîne de solidarité est un élément très important pendant cette difficile période. C,est une bonne idée d,interpeller les autorités pour leur rÃ'le de protecteur des citoyens, toutes catégories confondues. En ce moment de crise sanitaire, nos différences doivent être enfermées dans les placards.
Nanou 90, Posté
Je suis entièrement d'accord avec Mme Nassimah DINDAR, des jeunes gars à peine majeurs SDF dans le quartier des CAMELIAS dorment dans les escaliers du bâtiment SCORE VAUBAN, des Mahorais mangent dans les poubelles SIDR MGT se droguent des médicaments trouvés dans ces mêmes poubelles des personnes âgées désoeuvrées se débrouillent seules la journée et surtout le service repas du CCAS où la personne handicapée donne au chat du coin son repas parce qu'elle ne peut pas ou ne sait comment manger un morceau de viande rÃ'tie flottant dans un bouillon d'eau chaude...Là, cette Dame qui se prend déjà pour notre nouveau Maire le blabla c'est bien mais sur le terrain ON FAIT QUOI ET COMMENT on attend le 22 mars 2020 : "Les élections des MORTS VIVANTS?±?±?± Nanou, Handicapée aidée par Le Conseil Général.
Cadoune, Posté
Mme Dindar a raison d'interpeller le maire, surtout pour les SDF il faut prevoir rapidement comment les proteger pour quep la population soit egalement proteger....en attendant un vaccin! C extrêmement catastrophique