Lettre d'Olivier Hoarau à Annick Girardin :

Demande de contrats PEC supplémentaires dans le cadre de la double crise sanitaire


Publié / Actualisé
Madame la Ministre, comme pour l'ensemble du territoire national, La Réunion n'échappe pas à la grave crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. Manifestement, comme pour l'ensemble du territoire national, des dysfonctionnements apparaissent dans le pilotage et la gestion de cette crise en raison du caractère extraordinaire de la situation qui touche une majeure partie de la population mondiale. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Madame la Ministre, comme pour l'ensemble du territoire national, La Réunion n'échappe pas à la grave crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19. Manifestement, comme pour l'ensemble du territoire national, des dysfonctionnements apparaissent dans le pilotage et la gestion de cette crise en raison du caractère extraordinaire de la situation qui touche une majeure partie de la population mondiale. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Au Port, nous avons très tôt décidé de mettre en oeuvre notre Plan Communal de Sauvegarde, sans attendre les mesures de confinement préconisées par le Gouvernement. Nous nous adaptons avec le plus de souplesse possible aux demandes d'urgences et à la continuité de notre service public.

Cependant, je veux aujourd'hui vous alerter avec la plus grande inquiétude sur la situation encore plus exceptionnelle que vivent nos concitoyens Réunionnais. Nous sommes actuellement sous le coup d'une double crise sanitaire : celle du Covid-19 " coronavirus " et celle d'une recrudescence de l'épidémie de Dengue spécifique à notre territoire.

Je suis informé par des professionnels de santé qui sont aujourd'hui exposés face à la gestion de plus en plus difficile de cette double crise sanitaire. Les consultations médicales et les dépistages liées aux symptômes de la dengue ont été multiplié par 3 au cours des 15 derniers jours (voir dernier bulletin d'information de l'ARS) en même temps que la crise sanitaire du Coronavirus.

La Ville du Port a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer une continuité de service, notamment s'agissant de la LAV, depuis le début du confinement du 17 mars 2020. Ce qui n'est pas le cas de nos communes voisines et j'en ai d'ailleurs alerté le Sous-Préfet, lui demandant d'agir pour y remédier.

Face à la recrudescence des cas de dengue, j'ai pris la décision de renforcer les équipes de LAV sur les 6 secteurs portois concernés (Say Piscine, Lot. Magellan, ZAC, Village Rivière des Galets, St-Ange Doxile et COTUR). Cela nous demande des moyens humains supplémentaires. Comme cela en demandera à l'ensemble des communes pour agir efficacement face à cette nouvelle relance épidémique.

Or, nous ne pouvons pas ajouter à la grave crise sanitaire du Covid-19, une sur-crise de l'épidémie de dengue. Le défaut d'actions LAV risque de réduire à néant tous nos efforts et de mettre davantage en danger nos populations déjà très fragilisées.

C'est pourquoi je vous sollicite pour une dotation supplémentaire exceptionnelle de contrats aidés qui permettra aux communes de renforcer leur action de lutte anti vectorielle contre la Dengue et de mettre en place une action de nettoyage des espaces publics dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

Nous devons être solidaires et responsables. Nous devons agir collectivement pour venir à bout de ces menaces sanitaires qui pèsent sur nos concitoyens et de façon encore plus dure, sur nous, ici, en Outremers.

Madame la Ministre, je sais compter sur votre capacité à agir dans le bon sens dans l'intérêt des Réunionnais et à prendre les décisions qui s'imposent en matière de réduction des risques sanitaires en collaboration avec les communes de l'île.

Dans l'attente d'une réponse favorable à cette demande d'enveloppe supplémentaire exceptionnelle de contrats aidés, veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma haute considération.

Olivier Hoarau

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !