Courrier d'Anaïs Patel au président de la République :

Aides d'urgence COVID 19 - Dérogation pour les petits commerçants et artisans réunionnais


Publié / Actualisé
Monsieur le Président de la République, notre pays traverse des heures obscures. Cette crise sanitaire est un drame que nous partageons tous. Le deuil de toute une nation, un deuil impossible à faire. Chaque décompte du nombre de personnes décédées du COVID 19, nous rappelant le nombre de vies happées, brisées par ce virus.
Monsieur le Président de la République, notre pays traverse des heures obscures. Cette crise sanitaire est un drame que nous partageons tous. Le deuil de toute une nation, un deuil impossible à faire. Chaque décompte du nombre de personnes décédées du COVID 19, nous rappelant le nombre de vies happées, brisées par ce virus.

L’objet de mon courrier n’est pas de me faire spécialiste parmi les spécialistes. Dépistages massifs, masque à toute la population, Chloroquine. Nous pensons tous connaître les solutions pour ralentir les dégâts causés par cette pandémie mais nous devons faire confiance aux experts. Je suis certaine que d’éminents virologues comme le professeur Raoult trouveront une écoute auprès de vous et que notre personnel hospitalier, du spécialiste à celui qui travaille à laver les draps souillés, seront tous décorés de la légion d’honneur. Parce qu’il faut le dire : Ce sont nos héros.

Malgré notre tristesse et, osons le dire, notre angoisse, nous devons penser à l’avenir de notre pays. Les économistes prévoient une crise économique mondiale sans précédent pour les mois à venir et un taux de chômage de 30 % au niveau national. Vous comprendrez que si ces chiffres sont choquants pour la France hexagonale, à la Réunion avec 24% de la population active sans emploi, nous avons l’habitude de flirter avec des indicateurs sociaux dramatiques.

Nous savons donc que, dans les projections les plus optimistes, ce taux va probablement doubler sur notre département. Ainsi, la moitié de la population active sera sans emploi.

Vous le savez, les TPE/PME sont le moteur de notre économie. Seule une aide massive aux petites entreprises réunionnaises permettrait d’amortir ce choc. Il faut le souligner, la rapidité avec laquelle vous avez mis en place les aides aux TPE/PME ne peut qu’être félicitée. Votre discours a été à la hauteur des enjeux et vous avez su rassurer les petits commerçants et artisans. Reste à voir la mise en œuvre effective de toutes ces mesures qui, je l’espère, ne seront pas bloqués par un carcan administratif.

Ainsi, l’aide au titre du fonds de solidarité (1500 euros) et les prêts rebonds proposés par la BPI (10 000 € à 300 000 €) auront certainement un effet positif. Cependant, l’entreprenariat sur un territoire insulaire comme le notre a toujours été difficile et la crise des gilets jaunes (15 jours de blocage) n’a fait qu’empirer la situation. Aussi, suite à l’alerte lancée par les chambres consulaires, je vous confirme que réserver ces aides uniquement aux entreprises à jour de leurs cotisations aurait des conséquences dramatiques.

Au regard de ces éléments et du fait que vous vous êtes toujours montrés favorable à l’adaptation des normes à la réalité des territoires, je sollicite votre haute bienveillance afin d’adapter les conditions d’attribution des aides aux TPE/PME et supprimer la condition relative à l’attestation de régularité fiscale et sociale pour la Réunion.

Certaine de l’intérêt que vous portez à nos TPE/PME qui sont le moteur de l’économie réunionnaise, je vous prie d’accepter, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma respectueuse considération.

Anaïs Patel

   

2 Commentaire(s)

Alex, Posté
Moi ,je suis a jour de toutes mes cotisations salariales ,fiscales,patronales... Mais mme Patel, peut elle parler de l'annulation de loyers pro indécemments élevés a La Réunion notamment en regard du niveau de vie de la population et des aménagements proposés par la plupart des bailleurs pro des centres villes de l'ile? Est ce normal de demander encore des pas de porte, des loyers exorbitants pour des centre villes a l'agonie, et surtout pour des locaux avec de l'électricité comme a new dheli ou Islamabad??? Et pourtant je suis plutÃ't de droite, mais pour le coup, regardez aussi ce que fait mme Bello! Alors mme Patel ,avez vous une proposition allant dans ce sens???
La vérité si je mens !, Posté
Me demande si ta doléance va être entendue , les faits sont connus au risque d' entendre dire que l'Etat ne peut pas tout , c'est à dire qu'il faudra être à jour de ces cotisations fiscales et sociales et , au moins 1 salarié