Courrier des lecteurs de Daniel Pouny :

Impressions sur l'intervention télévisée du Président de la République


Publié / Actualisé
Le chef de l'Etat s'est adressé lundi soir aux Français pour la quatrième fois depuis le début de la crise du Coronavirus. "Au cours de cet exercice je trouve que le Président a fait preuve d'empathie. Il a reconnu qu'il y avait de ''la fatigue et de la lassitude pour certains'', ''le deuil et le chagrin pour d'autres'', il a aussi admis que ''cette période est encore plus difficile à suivre quand on habite a plusieurs dans un appartement exigu'' indique Daniel POUNY, animateur local du comité "La Bretagne En Marche" dans un communiqué
Le chef de l'Etat s'est adressé lundi soir aux Français pour la quatrième fois depuis le début de la crise du Coronavirus. "Au cours de cet exercice je trouve que le Président a fait preuve d'empathie. Il a reconnu qu'il y avait de ''la fatigue et de la lassitude pour certains'', ''le deuil et le chagrin pour d'autres'', il a aussi admis que ''cette période est encore plus difficile à suivre quand on habite a plusieurs dans un appartement exigu'' indique Daniel POUNY, animateur local du comité "La Bretagne En Marche" dans un communiqué

" Puis, pour nous encourager à continuer, il nous a dit que les résultats commençaient à se voir : "Chacun d’entre vous, par votre civisme, en respectant les règles de confinement, vous avez fait que l’épidémie commence à marquer le pas. Les résultats sont là. Plusieurs régions ont pu être épargnées, depuis quelques jours, les entrées en réanimation diminuent."

"L’espoir renaît, je voulais vous remercier chaleureusement pour ce dévouement et vous dire ma reconnaissance".

Je trouve que ce discours nous va particulièrement bien ici à La Réunion. N’oublions pas que nous avons commencé le confinement le 17 mars en même temps que la Métropole et que nos familles dans des logements inadaptés, sont beaucoup plus fragiles que celles de l’hexagone. Chez nous, malgré quelques petits ratés par-ci ou par-là, dans l’ensemble le confinement est bien respecté. Les Réunionnaises et les Réunionnais font preuve de civisme.

Mais, au-delà de ça, au-delà de la prolongation du confinement, des tests en plus grand nombre, de la réouverture des écoles, des crèches, des collèges et lycées à partir du 11 mai, je retiens que le Président a prévu des aides pour les travailleurs. Il a insisté sur le fait que les mesures de chômage partiel et de financement des entreprises seront prolongées. Le chef de l’Etat a aussi adressé un message aux banques. Il souhaite qu’elles ‘’décalent les échéances et que les assurances soient au rendez-vous’’. Il nous promet d’être attentif sur le sujet.

Il s’agit là de mesures très  importantes pour les travailleurs et les entreprises réunionnaises, car l’après confinement sera terrible et il nous faut à tout prix essayer d’empêcher que nos entreprises coulent et entraine corolairement nos travailleurs dans un sillon social défavorable et mortel.

Je trouve également bien que le Président ait demandé au gouvernement de ‘’verser sans délai une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants, afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels’’. Pareillement pour nos étudiants les plus précaires  vivants loin de leur famille, eux aussi seront aidés. Même si pour le moment le président n’a donné aucune indication ni sur le montant ni sur les conditions d’attribution de ces aides. Comme lui, je n’en doute pas que les étudiants Réunionnais de Métropole seront attentifs sur le sujet.

Voilà des mesures de reconnaissance et de remerciement en plus des mesures de solidarités, qu’il valait la peine de relever me semble- t-il."

Daniel Pouny, animateur du comité "La Bretagne en marche"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !