Tribune libre de Olivier Hoarau :

Une fête si chère dans le coeur de nos concitoyens


Publié / Actualisé
Vendredi 1er mai, nous allons célébrer la fête du travail si chère au coeur de nos concitoyens. Hélas, en confinement national, nous ne pourrons pas défiler et perpétuer ainsi la tradition sociale de notre pays.
Vendredi 1er mai, nous allons célébrer la fête du travail si chère au coeur de nos concitoyens. Hélas, en confinement national, nous ne pourrons pas défiler et perpétuer ainsi la tradition sociale de notre pays.

Les organisations syndicales, leurs adhérents, les travailleurs sans étiquettes, tous unis sous la bannière du labeur et de sa reconnaissance, devront tenir leurs banderoles et leurs slogans confinés.

Pour autant, et en cette situation si particulière, nous devons réhabiliter la " valeur Travail " à l’occasion de cette journée mais aussi dans nos actes quotidiens, individuellement, institutionnellement, dans l’entreprise, dans nos principes d’éducation.

Parce que demain, un autre combat va s’ouvrir ;

Celui de la réponse aux espoirs de la population par la réalisation d’un nouveau programme socio économique.

Nous devrons faire preuve de persévérance et d’audace ;

Considérer chaque Réunionnaise et chaque Réunionnais comme des acteurs fiers et enthousiastes de la reconstruction de leur ile.

Nous aurons à nous battre, fidèles à nos valeurs, guidés par l’exigence et la rigueur de faire mieux,

Nous aurons à donner plus, toujours plus de soi à l’intérêt général.

Et, en contre partie, nous allons exiger de la société qu’elle vienne en affection vis à vis de chacun de ses membres.

C’est le sens de notre engagement dans l’action publique.

C’est la conséquence de notre désir profond de changement.

Prenons l’initiative, avec les partenaires sociaux et économiques, de conduire la réflexion réunionnaise sur ce point. Il y a, maintenant, à redonner de la cohérence ou, tout du moins, de la lisibilité au pacte social réunionnais ?

Vive le travail, vive la République, vive La Réunion ;

Bonne fête à tous !

Olivier Hoarau, Maire du Port

   

3 Commentaire(s)

Portoise, Posté
T manu.je suis une jeune retraitée. Cela fait des années que je ne vote plus pour personne.je pense être beaucoup plus intelligente que vous pour ne plus voter. La preuve votre commentaire. Nous portois, cela fait des années qu on y habitent et sommes nés ici, dans cette ville, et nous avons des mérites. Si vous avez été un vétéran à l ecole primaire (+ de 10 ans sur les bancs de l ecole primaire), il n est jamais trop tard pour continuer à éduquer et bien lire et répondre aux différents commentaires postés sur cette page.
Manu, Posté
Té Portoise, arrête pisse vinaigre. Toultan po gronyé, pléré, grincer, arrêt ek sa foutor !
OU LA GINYE 58,71% DANS VOS DENTS. ALLEZ DORMI ÉSTÈR...
Portoise, Posté
Et vous m le maire, est ce que vous venez en affection avec les personnes vulnérables du port (petite retraite, aah..). Vous pensez aux agents municipaux pour les masques, avez vous pensé à nous. Beaucoup de plateformes et couturieres mobilisées que pour vos agents et nous, alors. D autres communes l ont fait pour leurs agents ainsi que pour leurs personnes vulnérables. On paye notre impÃ't et, je pense, qu une partie sert pour vos agents, sachant, que la plupart de vos agents n habitent pas le port et donc paie leur impÃ'ts ailleurs. Nous c plus de 1500 euros de taxes foncières qui vont où en fin d année. Je pense que l on a droit aussi a des masques. En décembre, ces personnes vulnérables, ainsi que les plus de 60 ans n auront pas votre repas traditionnel vu que le covid sera tjrs présent. Alors, qu allez vous faire de ce budget repas ? Ce sera l opportunité de penser à eux.