Tribune libre de l'Union des Étudiants Réunionnais de l'Hexagone :

La Ministre des Outre-mer trahit les espoirs des étudiants ultramarins


Publié / Actualisé
La gestion de crise de Madame la Ministre Annick Girardin prend un tournant dramatique. Le 18 mars dernier, la Ministre exhortait les étudiants ultramarins à rester dans leurs logements étudiants en prétextant que nous étions " potentiellement porteurs du virus ". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La gestion de crise de Madame la Ministre Annick Girardin prend un tournant dramatique. Le 18 mars dernier, la Ministre exhortait les étudiants ultramarins à rester dans leurs logements étudiants en prétextant que nous étions " potentiellement porteurs du virus ". (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Bien heureusement le 13 avril, le Président de la République reprend le dossier en main et reconnaît l’effort demandé aux étudiants ultramarins en décidant d’apporter une aide " pour les étudiants les plus précaires, vivant parfois loin de leur famille, en particulier lorsque celles-ci viennent d’Outre-mer ". Dans son courrier de ce 2 mai à destination des étudiants en mobilité, Madame la Ministre des Outre-Mer avoue son incapacité à défendre les intérêts des étudiants ultramarins au sein de ce gouvernement.

L’exaspération se fait désormais ressentir après 47 jours d’isolement, au vu du sacrifice dignement accepté par la jeunesse ultramarine. Une partie des étudiants ultramarins est seulement autorisée à rentrer chez elle. Nous regrettons une annonce en trompe-l’oeil. Procéder à l’avancement du calendrier administratif de LADOM ne constitue pas une aide. La seconde partie sera lésée et abandonnée à son propre sort, en dépit de l’abnégation démontrée et
reconnue par le Président Emmanuel Macron. Cette seconde partie regroupe notamment les non-bénéficiaires du " passeport mobilité " de LADOM, ainsi que les étudiants internationaux. Il est intolérable, au regard de l’effort des étudiants ultramarins, qu’aucune aide financière ne soit pour l’heure, débloquée pour ces derniers.

Nous regrettons que la volonté du Président de la République soit dénaturée et que les espoirs des étudiants ultramarins aient été bafoués.

L’UERH (Union des Étudiants Réunionnais de l’Hexagone) demande à Madame la Ministre des Outre-mer de reconsidérer la situation des étudiants non-bénéficiaires de LADOM et des étudiants ultramarins internationaux.

L’Union des Étudiants Réunionnais de l’Hexagone

   

3 Commentaire(s)

Popote, Posté
Ah oui c son argent sa. Le bande rsa sui peut travailler i donne aides les yeux fermés. Et le bandes etudiants qui veulent avancer pour un boulot plus tard, assises dessus.
Volcan974., Posté
Vous croyez encore à ce gouvernement ? Les reunionnais ont l habitude d avaler les. Couleuvres. Certains ont la mémoire courte les annonces du ministre des dom Tom lors de la manifestation des gilets jaunes
RIPOSTE974, Posté
On laisse les étudiants réunionnais livrés à eux-mêmes.
Nos politiques ont peur de leurs réactions si le confinement devient drastique.
Que Macron rende ce qui ne lui appartient pas !