Tribune libre de Patrice Selly :

Pour une mairie de Saint-Benoît aux côtés des enfants bénédictins


Publié / Actualisé
" Ne jouons pas avec la santé des enfants de Saint-Benoît ! " Cette position, je la rappellerai ce lundi après-midi, à la mairie de St Benoît, à l'occasion de l'"échange " organisé par la commune sur le thème de la rentrée scolaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
" Ne jouons pas avec la santé des enfants de Saint-Benoît ! " Cette position, je la rappellerai ce lundi après-midi, à la mairie de St Benoît, à l'occasion de l'"échange " organisé par la commune sur le thème de la rentrée scolaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Etonné que ce sujet ne soit pas débattu dans le cadre d’un conseil municipal extraordinaire (celui que la commune de Saint-Benoît n’a toujours pas convoqué), je présenterai toutefois mes propositions :

- travailler avec le rectorat pour l’amélioration de la continuité pédagogique ( reprographie des documents de travail, acheminement vers les foyers pour les familles en rupture numérique, retour des documents au rectorat... )
- envisager un plan d’investissement pour l’achat de tablettes numériques
- envisager un redéploiement des personnels, pour permettre, à minima, une réouverture des écoles des quartiers prioritaires avant le mois de juillet
- envisager une réouverture de la restauration scolaire à minima dans les quartiers prioritaires, dans le respect des règles sanitaires.
- permettre un service minimum dans les écoles pour les conseils d’école, conseils des maîtres et conseils de cycles, mais aussi pour les accueils de publics sur rendez-vous ( partenaires, parents et enfants pour des équipes de suivi, équipes éducatives, rencontres parents, bilans psychologique, Réseaux d’Aides spécialisées aux Enfants en Difficultés...) - renforcer le partenariat avec les responsables d’établissement et l’inspection académique.

Patrice SELLY

   

6 Commentaire(s)

Totoche, Posté
Quand on a connu JCF, écouter et comprendre la maire Herwine Boyer relève de la vraie prouesse! Mais tel n'est pas le sujet!
Ce qui compte c'est que cette commune ait un bâtisseur et coupe tout lien avec les anciens élus (Leconstant, Payet Valérie, Boyer-Pitou) et que le ou la prochain(e) maire redresse la situation calamiteuse! Selly, Ramin ou Dalleau peuvent gagner s'ils rompent avec ces anciens. Sinon, ce serait de la trahison! Il y aurait une alliance PS/Républicains (du jamais vu la gauche qui aide la droite à gagner!). Une alliance des deux premiers est logique : deux jeunes pour redresser la commune!
Selly : maire de la commune
Ramin : 1ère adjointe et vice présidente de la Cirest et conseillère du Département)
Un duo de choc!
Jean Phillippe D., Posté
Monsieur le candidat - avocat inscrit au barreau du chef-lieu - bien placé pour aborder le 2nd tour de cette élection atypique en France (et dans le monde), mais pas tout seul qualifié, bien que la participation fÃ"t plutÃ't faible (à peine 52% des inscrits => 27 615, pour une population approchant la barre des 40 milles), cinq listes pourraient donc se maintenir : SSI ce fameux second tour ait lieu avant la fin du 1er semestre 2020.
Parmi ces 5 listes, vous avez réussi l'exploit (c'en est un vu le peu de moyens dont vous disposiez, et le contexte (pré-confinement) était plutÃ't défavorable, de finir en 1ère position (avec 2 811 voix en faveur de la liste que vous conduisiez et aviez déposé dans les temps à la Sous-préfecture implantée d'ailleurs dans la commune en question ici...en charge notamment de la sécurité routière...). Cependant, j'aimerais vous faire observer que ce score ne représente que 10,18% des inscrits!Tout juste derrière vous se glisse l'opposante (par ailleurs, Mme Ramin siège au Palais de la Source aux cÃ'tés de Cyrille M. ...), elle n'a que 316 petites voix de retard, c'est-à-dire une poignée par bureau de vote (vu la taille de la 7ème commune de l'île)!
Après, il est important de souligner que le second score (établi) par un outsider (sans doute pas trop attendu à cette place (un peu comme vous), Patrick Dalleau n'est distancé que de 830 voix (3ème place, importante ici): c'est à la fois important dans le contexte de peu de votants, mais peu au regard du vivier d'électeurs inscrits. Ensuite, en 4ème position, on retrouve un un ancien maire (grâce au vote du CM, suite démission de JCF : en 1999, de mémoire), est assez loin de vous (enfin tout est relatif), et Philippe Leconstant (un peu considéré comme le candidat du parti (PS, qui aura aidé à Michel des Avirons de passer sa douce retraite au Palais de la Haute Chambre de notre parlement bicaméral français => il est le seul des 4 d'ici à sièges chez la REM! de notre chef suprême...; paraît-il qu'il avait (MD) de ne siéger que moitié du temps de super mandat à plus de 12 milles le mois (repas gastro à 15 â"¬, et il se délecte de lire (parfois seulement) la presse locale (la lecture parisienne le passionne plus, comme l'île de Clipperton...), et de laisser Audrey B. d'en profiter un petit peu, malgré son très jeune âge...) qui détenait ladite cité bénédictine) accuse un retard de 932 suffrages (ce qui est à la fois important et peu...au regard des personnes qui n'ont pas voulu venir s'exprimer dans l'urne mis à leur disposition pour faire connaître leurs opinions respectives.
Enfin, Madame (une autre dame!) se hisse à hauteur de 1 517 voix (c-a-d moins de 5,5% des inscrits), et aussi le droit d'aller "seule" à ce second tout qui tarde à venir!
Sauf erreur de ma part, et à l'échelle de nos 24 batailles (dont 7 sont pliées depuis le 15 mars (avec embrassades et pas que le soir dudit dimanche!), je crois que c'est la seule qui envoie 5 listes se mesurer pour connaître le vainqueur [relatif, prime de conseiller octroyée pour avoir une majorité mécanique et ne représentant pas le vrai poids électoral dudit 2nd round: cela est juste fait pour favoriser les vieux partis en place...et ensuite les élus locaux nourris le système national], à cÃ'té (de l'autre rive de la rivière des Roches), à BP, là on ne verra peut-être qu'une triangulaire, largement favorable au sortant (comme ce fÃ"t pour l'inattendu de mars 2010, à l'occasion des régionales...merci Michel V. ..., ancien sénateur, aujourd'hui proche du locataire du 55 Faubourg St-Honoré), c'est même mathématique et pathétique...; dans le chef-lieu également (mais, les tractations se poursuivent plus que jamais), avec ou sans sourire, avec ou sans larmes de joie ou de jalousie... triangulaire également à Saint-Paul, Saint-André (le fiston a un peu de plomb...), Saint-Louis (sauf si Cyrille, l'autre!) jette l'éponge pour donner une sérieuse chance à Juliana, et donc forte probabilité d'empêcher le come back de CH (un temps député de la 5ème, à l'époque où La Réunion n'avait pas 7 morceaux de notre Assemblée nationale), triangulaire au Tampon (TAK a pris - encore comme en mars 2014 - une option pour pouvoir rempiler une nième fois (l'ancien barriste et ami de JC), à Sainte-Marie on aura un petit peu de suspens, sa voisine imitera (pour une rare fois) dans une bataille avec le jeune Alexandre (mais, il doit continuer d'apprendre s'il veut un jour être aux commandes: pour avancer, il faut parfois faire des bons compromis => personne ne gagne en combattant [le système pourri] TOUT SEUL! Sainte-Rose (petit village) se lancera pour une 1ère fois dans cette issue parfois surprenante.
Il n'y a que le tout petit village perché à 1 600 m qui nous "donne" une vraie belote!
Il faut savoir quand un maire sortant (ou son dauphin) est mis en ballottage, c'est déjà une petite victoire, tant le système est hyper-verrouillé...
A minima, a priori, a posteriori, etc. ... Vous vous souciez de nos jeunes réunionnais, de leur état de santé, et je l'espère de leur apprentissage initial [1er degré, en particulier, étant donné que le bâti relève de l'échelon communal].
Sans crise sanitaire, notre département, notre académie, ne se place pas dans le peloton de tête, loin de-là, comme vous le savez, comme le recteur (Vêllayoudom Marimoutou, le 11ème depuis sa création, George Bush père était lui le onzième de la CIA (directeur)...avant de finir à la White House!) le sait parfaitement, comme je le sais, comme nous le savons tous (y/c Michel B.).
Pensez sérieusement, après une démobilisation de plus de 2 mois (de la mi-mars à la mi-mai) que nos gamins vont en quelques semaines, voire heures effectives dispensées au sein d'une salle de classe dans une école élémentaire (un enfant passe 5 ans pour passer de la CP au CM2! et quand il quitte le 1er degré, il a déjà plus de 50% de sa scolarité (son temps) dans son dos (avant d'arriver en classe de Terminale, 2nd degré).
L'année scolaire 2019-2020, cessons de nous mentir, est une année complètement ratée!!! Pour les élèves de terminale, cela se discute... Je pense qu'à peine la moitié de l'effectif (près de 800 milles à l'échelle de la nation française) pourrait avoir le niveau pour poursuivre des études post-bac. L'autre partie, c'est-à-dire près de 350 à 400 milles jeunes de 17,5 ans à 18,5 ans (en moyenne) n'avait pas le niveau le 16 mars 2020 au soir, et ne l'a pas le 19 mai (date des réponses du logiciel et algorithme PARCOURSUP), et ne l'aura pas le 1er juillet ni le 1er septembre 2020.
Le bon sens voudrait que ces enfants doivent redoubler, et leur donner une vraie seconde chance (à l'échelle de leur vie!) pour reprendre et consolider leurs savoirs fondamentaux [français, math, anglais, sciences]. Sinon, ils ne connaîtront JAMAIS la réussite professionnelle(d'autant qu'on [Jacques Chirac, en 1997] supprimé le Service national...) et ne s'épanouiront jamais...
C'est de la responsabilité de l'État français de comprendre ce qui s'est passé (en regardant sur plusieurs années en arrière), comprendre cette crise sanitaire (et ses effets, et conséquences sur le cerveau humain : des jeunes), d'entrevoir ce qui pourrait se passer si on n'agit pas maintenant. Il faut reprendre cette année scolaire. Une année, c'est peu à l'échelle d'une vie, mais si on passe à cÃ'té de çà, je ne voudrais pas voir et mesurer tous les méfaits et dégâts que La France va continuer à produire : nous allons continuer de nous disloquer, de nous désagréger, la fracture sociale va être incommensurable dans moins d'une décennie.
Voilà, ce que MOI, je voulais vous dire. Et, j'espère que je serais compris et surtout entendu. Lisez Pierre Michel Menger, par exemple.
Et, si vous devenez maire, votre travail sera immense, tant la situation dans cette partie de l'île est grave et inquiétante. Je sais de quoi de je parle!
Bras canot, Posté
Un nouveau cinéaste et beau parleur à la cité des eaux vives! Son équipe est composée d'alimentaires et de personnes où l'ego prime avant les citoyens! Notre cité ne votera guère pour vous!
François, Posté
Connaissez-vous l'art de parler pour ne rien dire ? en voici une triste illustration, aussi triste que celui qui parle, quand on a connu l'art oratoire d'un JCF, entendre ce sbire est à pleurer
Conardel, Posté
Justement, parmi les propositions il est prévu de mettre à disposition de la chloroquine pour tous les jaloux, et ça fait un sacré budget ! A se demander si ça en vaut la peine ou pas ...
SELLY et son équipe révolutionneront certainement la ville pour mettre fin à l'amicalité en cercle fermé des contrats et des embauches des copains. Et tant mieux pour les bénédictins !
La vérité si je mens !, Posté
Ce type est pressé d' être maire par procuration . Menacé de mort médiatique, ce type se soigne à la chloroquine !