Tribune libre de Vanessa Miranville :

"Libérons notre économie et sachons la préserver"


Publié / Actualisé
Le 11 mai 2020 a marqué un tournant décisif dans la gestion de crise du COVID 19, avec le déconfinement des citoyens décidé par le Premier Ministre qui a par ailleurs affirmé le rôle essentiel que joueraient les instances locales pour que ce déconfinement soit responsable et optimum. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le 11 mai 2020 a marqué un tournant décisif dans la gestion de crise du COVID 19, avec le déconfinement des citoyens décidé par le Premier Ministre qui a par ailleurs affirmé le rôle essentiel que joueraient les instances locales pour que ce déconfinement soit responsable et optimum. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Par ailleurs, nous constatons à ce jour que la stratégie mise en place par Monsieur le Préfet pour gérer la crise a généré des résultats probants puisque la situation est sous contrôle et que le virus ne circule pas sur notre territoire, faisant ainsi de La Réunion un Département aujourd’hui enviable sur ce point. Toutefois, si la situation sanitaire actuelle nous est favorable, il n’en est rien de la situation économique et sociale de nos entreprises et des réunionnais et nous craignons l’ampleur du drame économique et social qui touchera plus encore les réunionnais si l’économie réunionnaise ne repart pas dans les meilleurs délais.

C’est la raison pour laquelle, dans notre précédent communiqué, nous avons souhaité attirer l’attention des pouvoirs publics compétents sur deux éléments majeurs  pour protéger les réunionnais des effets sanitaires et économiques dévastateurs du COVID 19 : une restriction et un contrôle sanitaire très stricts des entrées dans le Département et la mise en place d’actions qui inciteraient les réunionnais à découvrir et à profiter de l’offre touristique et de loisirs, mesure indispensable  au sauvetage du secteur touristique réunionnais, pan essentiel de notre économie.

Sur le premier point, nous avons bien noté que le Premier Ministre avait annoncé que les Français pourraient voyager en juillet/août dans l’hexagone et dans les DOM-TOM. Cela nous inquiète particulièrement car nous pensons qu’il est primordial aujourd’hui que les mesures actuelles  de restriction du trafic aérien puissent être reconduites à minima pour quelques mois encore, le temps nécessaire pour connaître l’évolution post-déconfinement du virus. Aussi, nous préconisons que seules certaines situations d’urgence soient autorisées, comme le rapatriement des étudiants Réunionnais vers notre île, selon un plan travaillé avec le Ministère des Outre-mer, le rapatriement ou les départs pour raisons médicales et les entrées ou départs pour causes exceptionnelles professionnelles de notre île vers la Métropole. Dans ce cadre, nous sollicitons un assouplissement des protocoles de déconfinement pour les professionnels réunionnais.

Enfin, concernant notre seconde demande, nous sommes satisfaits  que notre proposition de favoriser le développement du tourisme réunionnais, par et à destination des réunionnais, ait été reprise et adoptée par le Conseil régional de La Réunion à travers la mis en œuvre d’un dispositif de Chèques-vacances à utiliser chez les acteurs locaux du tourisme et des loisirs.  Toutefois, nous regrettons que seules 50 000 familles bénéficient de ce dispositif, représentant seulement 15 % des familles réunionnaises dont plus d’un tiers vit pourtant  en dessous du seuil de pauvreté.  Aussi, afin de soutenir le plus grand nombre de familles possibles et d’éviter une nouvelle stigmatisation des bénéficiaires, nous souhaitons que la solidarité réunionnaise joue à plein et que la plus grande partie du budget de la continuité territoriale (40 M€) rendue disponible du fait du COVID 19 soit utilisée au profit du plus grand nombre de bénéficiaires possibles.

Dans ce contexte inédit, libérons notre économie et sachons la préserver et la soutenir, démontrons notre solidarité et notre exemplarité en tant qu'îliens !

Vanessa Miranville, présidente du Mouvement CREA

   

6 Commentaire(s)

Lune, Posté
Discours tellement logique par rapport aux réalités du terrain. Quoi dire de plus sinon que j'espère de tout cÅ"ur que vous serez entendu .
Ote, Posté
a ti. Je vous invite a relire l article plus attentivement..Votre interpretation est inexacte..
Jbm, Posté
Je trouve l'exercice bien mené et les idées claires... cette femme ose et c'est bien... N'en déplaise à quelques aigris en mal d'opacité... Bien joué mme Miranville ! ð?¤--
Max, Posté
Très bonne idée Mme Miranville. Vous avez entièrement raison. Il est urgent de favoriser le tourisme local et de mettre tous les moyens pour que notre économie ne s'effondre davantage. L'occasion d'expérimenter aussi toutes nos quali6et ressources. Il faut aller dans ce sens.
Louane, Posté
Elle a totalement raison
Titi, Posté
je ne savais pas que la maire était élue de la Région, même pas dans l'opposition. Elle prend ses désirs pour des réalités ! Qui a eu une gestion hystérique de la crise du Covid19 en décrétant un couvre-feu interdit par l'Etat ? Comment parler de libre circulation des biens et des personnes après cette gestion policière de l'économie ? La campagne électorale en cours n'autorise pas à dire tout et son contraire .