L'ANPAA 974 lance une campagne de sensibilisation :

Les addictions, c'est comme le confinement : un jour, faut en sortir


Publié / Actualisé
"L'ANPAA 974 lance une campagne de sensibilisation du grand public sur les conduites addictives post-déconfinement, en collaboration avec l'artiste JACE" indique un communiqué que nous publions ci-contre
"L'ANPAA 974 lance une campagne de sensibilisation du grand public sur les conduites addictives post-déconfinement, en collaboration avec l'artiste JACE" indique un communiqué que nous publions ci-contre

Saint-Denis de La Réunion, le 25 mai 2020 : Un sondage ODOXA mené début avril, auprès d'un panel de 1 003 Français représentatifs de la population, a mis en évidence une hausse générale des conduites addictives depuis le début du confinement. Selon les estimations, 5,5 millions de Français reconnaitraient avoir augmenté́ leur consommation d'alcool à la faveur des restrictions de circulation.

Ils sont aussi 27 % des fumeurs à avouer fumer plus, 19% à manger plus souvent avec excès et 22 % à avoir augmenté́ les doses de somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs.

Ils sont en outre, près de la moitié (49 %) à avoir augmenté́ leur temps passé sur les réseaux sociaux, celui passé devant des séries TV (+48%), ou à́ pratiquer le jeu en ligne (+43%). 60 % justifient cette surconsommation par l'ennui, 55 % par la perte de repères et 50% par l'angoisse de l'épidémie. Il n’y a pas de raison de croire que La Réunion échappe à cette tendance...

Pour autant, le déconfinement ne sera pas nécessairement synonyme de " normalisation " des consommations avec la reprise de l’activité́ professionnelle et des loisirs habituels. Au contraire, les professionnels de l’ANPAA à La Réunion font l’hypothèse d’une poursuite de ces consommations et notamment de l’apparition de surconsommations ponctuelles massives liées aux retrouvailles, à une certaine liberté́ retrouvée et à la levée des
mesures restrictives du confinement. Depuis 2 semaines, vous avez ainsi pu observer sur notre île un certain relâchement. Il est probable que ces surconsommations ponctuelles connaissent un pic lors de la réouverture des cafés, restaurants et discothèques, prévue le 2 juin prochain.

Dans ce contexte, l’ANPAA est à́ l’initiative d’un projet collaboratif incluant les principaux acteurs de l’addictologie de l’Ile de la Réunion (FRAR, réseau Oté, Saomé) etpropose une campagne de sensibilisation aux risques liés aux surconsommations. Cette campagne prend la forme de 150 affiches 4x3 déployées tout autour de l’ile pendant 2 semaines (depuis ce week-end). C’est l’artiste JACE, bien connu sur l’île, en métropole et à l’international, qui a illustré le visuel.

Ses gouzous apportent une note décalée et bienveillante à un message volontairement non-moralisateur. JACE a également produit un petit film d’animation partagé sur les réseaux sociaux de l’ANPAA et de ses partenaires.

L’objectif est double :

• sensibiliser le grand public aux risques de surconsommation d’alcool et autres substances addictives ;
• écouter et informer les Réunionnais à travers un numéro de téléphone unique (0693 21 66 13, ouvert tous les jours de la semaine, de 9h à 16h) qui permettra de les orienter vers les différents professionnels spécialistes en addictologie de l’île.

La campagne a bénéficié d’un financement de l’ARS (Agence Régionale de Santé) et de la préfecture (Midelca).

Cette campagne d’affichage sortie vendredi est accompagnée également d’un film d’animation que vous pouvez visualiser ci-dessous

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !