Tribune libre d'un actif "Front populaire" :

La démocratie mérite mieux que le fiasco du premier tour


Publié / Actualisé
À l'heure où la France se déconfine très prudemment, des maires viennent de signer une tribune dans les médias. Leur appel à organiser le second tour dès la fin juin, dans un mois, est pavé de bonnes intentions.
À l'heure où la France se déconfine très prudemment, des maires viennent de signer une tribune dans les médias. Leur appel à organiser le second tour dès la fin juin, dans un mois, est pavé de bonnes intentions.

Si l’argument de l’efficacité économique peut se justifier, celui-ci est très contestable et peut se retourner comme un gant.

Rappelons à ces démocrates et ces maires pressés que ce premier tour a été organisé dans des conditions ubuesques, des millions d’électeurs ne se déplaçant pas par peur, après les annonces du président puis du Premier ministre : les Français, plus logiques que leurs gouvernants, ont boudé les urnes. Entre leur santé, leur vie et celles de leurs proches ainsi que leur devoir électoral, ils ont choisi et adopté, eux, un comportement cohérent. Résultat : un effondrement historique du taux de participation pour les municipales.

Des messages contradictoires également : inciter fortement à ne plus sortir, ne plus fréquenter les lieux publics et, en même temps, maintenir le premier tour des élections municipales, avec tous les déplacements et les contacts que cela impliquait.

Ce premier tour a bel et bien été un naufrage démocratique.

Emmanuel Macron a pris le risque, en maintenant ce premier tour, d’éloigner un peu plus les Français de la vie démocratique tout en prétendant le contraire : " Il est important d’aller voter dans ces moments-là… " Facile ou irresponsable ? Calcul ou erreur d’appréciation grossière ?

Les électorats âgé, fragile et populaire n’ont-ils pas été les plus concernés par l’abstention ?

Et il est évident que le jeu démocratique n’a pas fonctionné normalement.

Le manque d’anticipation et de bon sens de MM. Macron et Philippe est saisissant : ils subissent les événements. Mais ils ne sortiront pas indemnes de ces graves erreurs d’appréciation dans ces décisions contradictoires et toujours tardives !

Emmanuel Macron a tout intérêt à ce qu’Édouard Philippe, lui-même en lice au Havre, soit élu rapidement, pour s’en débarrasser en douceur et nommer au plus tôt un autre Premier ministre et un autre gouvernement. Il n’aura quand même pas le culot de prétendre à une politique différente avec les mêmes ministres !

Encore qu’avec ce mythomane de la politique, on peut s’attendre à tout. "Le gouvernement Macron est totalement perdu face à ses promesses “ …

Qui sait, les électeurs qui ont parfois eu l’impression d’avoir été pris au piège auront peut-être des choses à exprimer qu’ils n’avaient pas bien perçues début mars ?

N’est-ce pas à cela que sert, d’abord, une élection ?

Un actif "Front populaire"

   

2 Commentaire(s)

Arsene, Posté
Heureux de pouvoir penser autrement que les pourris journalistiques, et politiques.
La vérité si je mens !, Posté
â?oe Les hommes politiques on devrait les faire soufflés dans le ballon pour savoir s'ils ont droit de conduire la France au désastre â?oe