Tribune libre de parents d'élèves au maire de Sainte-Marie :

Ouvrez nos écoles !


Publié / Actualisé
Monsieur le Maire, nous sommes un collectif de représentants de parents d'élèves des écoles maternelles et primaires de Sainte Marie : école Ann-Mary Gaudin de Lagrange, Vincent Boyer de la Giroday, Desbassyns, Duparc, Albert Montlivet. Nous souhaitons vous interpeller sur la situation de nos enfants et de nombreuses familles. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Monsieur le Maire, nous sommes un collectif de représentants de parents d'élèves des écoles maternelles et primaires de Sainte Marie : école Ann-Mary Gaudin de Lagrange, Vincent Boyer de la Giroday, Desbassyns, Duparc, Albert Montlivet. Nous souhaitons vous interpeller sur la situation de nos enfants et de nombreuses familles. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Tout d’abord, nous sommes pleinement conscients de la situation sanitaire de notre pays avec une pandémie en cours et la mise en place d’un protocole sanitaire exigeant. La fermeture des lieux publics au mois de mars et le confinement généralisé ont permis de lutter contre la propagation du virus. Toutefois, la prolongation de la fermeture des écoles maternelles et primaires à Sainte-Marie a de fortes répercussions sur nos enfants et au sein des familles.

Pour nos enfants, la situation est critique. La fermeture des écoles entraîne une rupture très nette dans leur scolarisation. Certes, la classe numérique a permis de maintenir un contact avec l’institution, mais elle ne remplace en rien la maîtresse ou le maître, les ATSEM et les ami(e)s. L’école en présentiel construit des repères essentiels au bien-être de nos enfants. Le confinement et la rupture amicale ont des conséquences psychologiques que nous ne devons pas sous-estimer.

De plus, cette fermeture aggrave les inégalités scolaires. Nombre de parents n’ont ni le temps, ni les compétences, pour assurer la scolarisation à domicile. Ainsi, certains enfants se retrouveront sans activité pédagogique régulière pendant près de cinq mois si les écoles ne ré- ouvrent pas avant le mois d’août 2020. Les conséquences seront dramatiques.

Par ailleurs, ouvrir l’école permettrait de faire la transition avec la rentrée suivante, de prendre le temps de clôturer l’année en cours pour les élèves qui passent au niveau supérieur. Au sein des familles, la fermeture des écoles pose également un problème économique. En effet, la question du mode de garde entraîne des inégalités entre les foyers disposant de réseaux familiaux sur lesquels s’appuyer, ceux ayant les moyens de faire appel à un mode de garde alternatif et ceux pour lesquels la seule solution est le passage en temps partiel de l’un des parents pour assurer la garde. Ces derniers subissant dans la foulée une perte de revenus. Cette situation fragilise encore un peu plus le tissu social déjà fortement affecté par la situation actuelle.

Par conséquent, nous souhaiterions ouvrir le dialogue avec vous M. Le Maire pour réfléchir dans les prochains jours à une réouverture des classes, tout en respectant la mise en place du protocole sanitaire. En tant que représentants, nous savons que l’exécution de ce protocole s’avère lourd et chronophage pour les agents. Ainsi, nous serions prêts à aider les équipes, comme cela se pratique dans d’autres municipalités. Il est important de rappeler que s’il y a réouverture, elle se ferait sur la base du volontariat car nous comprenons les interrogations et la réticence de certains parents. Nous souhaitons simplement que vous laissiez l’opportunité aux parents qui le désirent de permettre à leurs enfants de pouvoir retourner à l’école.

Ainsi, nous restons à votre disposition pour l’organisation d’une rencontre dans les prochains jours, afin de répondre ensemble à l’urgence de la situation. Dans l’attente d’une prompte réponse de votre part, veuillez accepter, monsieur le Maire, nos sincères salutations.

Collectif de représentants de parents d’élèves des écoles de Sainte Marie

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !