Tribune libre de Karine Nabenesa :

Pour ouvrir une carriere de roches massives, il faut reprendre à Zéro les dossiers réglementaires de la NRL!


Publié / Actualisé
Un nouvel avis de L'Autorité Environnementale sur la carrière de Bois Blanc vient assombrir encore un peu plus le ciel déjà très sombre qui plane actuellement sur la pyramide inversée concernant le chantier de la NRL, chantier majeur de la majorité régionale. (Photo d'illustration Bois blanc rb/www.ipreunion.com)
Un nouvel avis de L'Autorité Environnementale sur la carrière de Bois Blanc vient assombrir encore un peu plus le ciel déjà très sombre qui plane actuellement sur la pyramide inversée concernant le chantier de la NRL, chantier majeur de la majorité régionale. (Photo d'illustration Bois blanc rb/www.ipreunion.com)

Saisie une nouvelle fois par le maitre d'ouvrage sur le même dossier, l'Autorité Environnementale confirme sa position d'il y a 2 ans et va même plus loin. Elle precise qu'il "subsite une ambiguïté sur l'origine des matériaux nécessaires à la construction de la NRL". Elle réaffirme qu'il convient d'actualiser les besoins en matériaux et le potentiel de production de la carrière de Bois Blanc".

Cet avis confirme et maintient sa position d'il y a 2 ans et va plus loin. Il faudra " la saisir à nouveau sur la base d'un dossier complété comprenant tous les compléments attendus" tout en signalant que ce nouveau dossier devra être aussi "soumis au public". Ainsi donc l'autorité Environnementale maintient fermement sa position et rejette une nouvelle fois la demande du maître d'ouvrage voulant accélérer l'ouverture de la carrière de bois blanc . Les compléments attendus par l'Autorité Environnementale avaient été très clairement précisés lors du précédent avis du 11 avril 2018.

L'Autorité Environnementale parmi les 11 recommandations, avait tres clairement demandé que soit reprise l'etude d'impact initiale du projet de la NRL celle qui a servi à l'obtention de la déclaration d'utilité publique de la NRL. L'Autorité Environnementale avait en effet pointé du doigt que la NRL ne peut pas être dissociée de ses sources d'approvisionnement en matériaux en cela qu'il constitue un seul et même projet. Et que d'autre part, la démonstration de l'intérêt de la carrière de bois blanc pour le chantier de la NRL, n'avait pas été réalisé.

Ainsi donc, pour pouvoir répondre aux demandes de l'Autorité Environnementale concernant l'ouverture de la carrire de Bois Blanc, il est nécessaire de reprendre l'étude d'impact et la DUP de la NRL! En d'autres termes recommencer depuis le début les procédures de la NRL...que d'irresponsabilité et d'amateurisme...

Karine Nabenesa
Conseillere Regionale

   

1 Commentaire(s)

Jean Philippe Desby (NSR), Posté
La Réunion est trop petite pour segmenter et fragmenter les procédures administratives et environnementales.
Les études d'impact de la NRL est effectivement à l'échelle de tout notre environnement insulaire contraint, limité et déjà fragilisé et ayant déjà atteint des points irréversibles dans la protection de la biodiversité unique ici...
Ceci n'a rien à voir avec la nécessité et l'utilité et aussi obligation de l'État français avec la collectivité régionale de refaire cette liaison routière à cause plus des problèmes de structure de l'actuelle (la chute de pierres éventuelle tue nettement moins que l'alcool au volant combiné ou pas avec la vitesse et de plus en plus l'imprudence et l'insouciance...).