Tribune libre de la FSU :

À propos de la nomination de Chantal Manes-Bonnisseau


Publié / Actualisé
La FSU souhaite la bienvenue à Chantal Manes-Bonnisseau qui est désormais la nouvelle rectrice de la Réunion et première femme, Réunionnaise de surcroît, à ce poste dans notre académie.
La FSU souhaite la bienvenue à Chantal Manes-Bonnisseau qui est désormais la nouvelle rectrice de la Réunion et première femme, Réunionnaise de surcroît, à ce poste dans notre académie.

Comme à chaque nouvelle nomination, la FSU demandera à être rapidement reçue pour aborder les nombreux dossiers qui l’attendent à l’approche d’une rentrée placée sous le signe d’une crise sanitaire inédite et de résultats du bac qui ne doivent pas masquer les difficultés de notre académie.

La FSU restera vigilante sur les conditions de cette rentrée et au-delà rappellera ses revendications notamment en matière de création de postes et de plan de rattrapage, de calendrier scolaire, de bâti scolaire, d’effectifs de classe, de conditions de travail des personnels, mais aussi de maintien de tous les personnels de santé au sein des établissements et de respect de leurs missions,… Elle réaffirmera également, entre autres sujets, la nécessité d’un classement de toute l’académie en éducation prioritaire afin de contribuer à de meilleures conditions de travail et d’apprentissage pour nos élèves.

Priorité doit être donnée à la lutte contre l’échec scolaire et non à une logique comptable directement responsable de la baisse continue des moyens donnés à notre académie.

En outre, la FSU espère que la nouvelle rectrice, compte tenu de son expérience de linguiste, sera sensible à la question de l’enseignement du créole à la Réunion et prendra enfin les mesures qui s’imposent pour en assurer le développement au service de la réussite scolaire de nos élèves.

Tout ceci nécessite un dialogue social de qualité que nous appelons de nos vœux à l’heure où le paritarisme est mis à mal par les contre-réformes du gouvernement.

FSU Réunion
 

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
J'ai entendu dire que cette dame était à l'origine de la suppression des postes fléchés "langues" en élémentaire cette année au mouvement du personnel. Quelqu'un peut-il confirmer ou infirmer ? En tous cas, aujourd'hui en élémentaire, c'est "you speak english", un point c'est tout! Dans quelques années, les échanges avec l'Allemagne en particulier (échanges Sauzay par exemple) auront totalement disparu. Et dire que MACRON et MERCKEL s'entendent si bien!