Ils envisagent de se mettre en grève :

Grand port maritime : les dockers demandent des tests réguliers après un cas de Covid-19


Publié / Actualisé
Après l'identification d'un cas de Covid-19 cette semaine, au Grand port maritime, la fédération ports et docks CGTR tenait une conférence de presse, ce samedi 12 septembre 2020. Ils ont exprimé leurs inquiétudes et demandent dès tests plus réguliers lorsqu'un cas de Covid-19 est identifié. En colère, ils affirment que le Grand port maritime a initialement refusé que toutes les personnes contact puissent se faire dépister. Ils se réuniront en début de semaine prochaine, mardi ou mercredi, pour discuter d"une action à mener. Le Grand port maritime assure, de son côté, que les tous les agents en contact avec la personne positive au coronavirus se sont vus remettre une ordonnance pour un dépistage "au plus vite". Ils se feront tester ce lundi 14 septembre. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Après l'identification d'un cas de Covid-19 cette semaine, au Grand port maritime, la fédération ports et docks CGTR tenait une conférence de presse, ce samedi 12 septembre 2020. Ils ont exprimé leurs inquiétudes et demandent dès tests plus réguliers lorsqu'un cas de Covid-19 est identifié. En colère, ils affirment que le Grand port maritime a initialement refusé que toutes les personnes contact puissent se faire dépister. Ils se réuniront en début de semaine prochaine, mardi ou mercredi, pour discuter d"une action à mener. Le Grand port maritime assure, de son côté, que les tous les agents en contact avec la personne positive au coronavirus se sont vus remettre une ordonnance pour un dépistage "au plus vite". Ils se feront tester ce lundi 14 septembre. (Photo rb/www.ipreunion.com)

“Les raisons économiques sont en train de primer sur la santé des travailleurs”, estime Danio Ricquebourg, secrétaire général de la CGTR Ports et Docks, après l'identification d'un cas de Covid-19 au Grand port maritime ce vendredi 11 septembre. “Il était malade depuis la semaine la semaine passée, c’est seulement vendredi qu’on apprend qu’il était positif.”

Le syndicaliste affirme que la demande des dockers et agents en contact avec la personne positive de se faire dépister a initialement été refusée par le Grand port maritime. “Sous la pression ils ont accepté qu’on se fasse tester lundi, sauf qu’entre temps on est en contact avec notre famille.”

Faux, rétorque le Grand port maritime. “On a appris le test positif de l’agent de maintenance, vendredi en fin de matinée, à 11h45. On a tout de suite alerté le médecin du travail pour conduire des test covid. On a donné un ordonnance pour un dépistage à tous ses collègues, au plus vite.”

“Ce n’est par la première”, soutient de son côté Danio Ricquebourg. “On va discuter entre mardi et mercredi de la forme d’action à mener. Ce sont les travailleurs qui vont décider. Si demain, les dockers arrêtent de travailler, les gens vont courir dévaliser les supermarchés.”

Un débrayage est donc envisagé par les travailleurs portuaires la semaine prochaine.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !