Tribune libre de l'UFR :

L'Union des femmes réunionnaises appelle au boycott des "Burgers de papa"


Publié / Actualisé
L'UFR condamne fermement les publicités sexistes, dégradantes et outrageantes d'un restaurateur. Nous dénonçons également les prétendues excuses qui ciblent particulièrement la population réunionnaise. A La Réunion, nous ne sommes pas plus sensibles, nous sommes juste conscients que la violence n'est pas comique. Nous ne comprenons pas que l'alerte lancée par les associations ne permette pas le retrait immédiat de ces publicités pour l'ensemble du territoire français. La voix des associations réunionnaises aurait-elle moins de valeur ? Sur Internet, il n'y a pas de frontière ou de zone où l'outre-mer serait cantonnée. Ces publicités violentes nous dérangent tant qu'elles existent. (Photo d'illustration)
L'UFR condamne fermement les publicités sexistes, dégradantes et outrageantes d'un restaurateur. Nous dénonçons également les prétendues excuses qui ciblent particulièrement la population réunionnaise. A La Réunion, nous ne sommes pas plus sensibles, nous sommes juste conscients que la violence n'est pas comique. Nous ne comprenons pas que l'alerte lancée par les associations ne permette pas le retrait immédiat de ces publicités pour l'ensemble du territoire français. La voix des associations réunionnaises aurait-elle moins de valeur ? Sur Internet, il n'y a pas de frontière ou de zone où l'outre-mer serait cantonnée. Ces publicités violentes nous dérangent tant qu'elles existent. (Photo d'illustration)

En outre, nous interpelons les consommateurs du pays sur la manœuvre pernicieuse de cette enseigne. En effet, celle-ci compte sur la réaction des associations de défense des plus faibles pour s'assurer une communication plus large et ... GRATUITE !

Lire aussi : Baz buzz pour l'enseigne "Les Burgers de papa" qui présente ses excuses

La banalisation des violences faites aux femmes et l'hypersexualisation du corps de l'autre ne peuvent devenir des éléments de langage pour la vente d'un quelconque produit.

Nous rappelons que face aux grandes problématiques sociétales, nous ne cessons de communiquer des messages de prévention, souvent portés par les politiques publiques. Une telle stratégie publicitaire va à l'encontre de toute morale et ruine les efforts de tous les acteurs de terrain.

On n'aurait pas idée d'inciter à la conduite en état d'ivresse pour vendre un pauvre sandwich !

L'UFR appelle les nombreux consommateurs choqués par ces pratiques antimorales à boycotter cette enseigne.

UFR

   

3 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Parfaitement d'accord avec vous mesdames. En ce qui me concerne, je propose même de boycotter Quick, Mc Do et Burger King où l'on mange si mal !
7AC, Posté
Choquer pour faire le Buz, c'est leur façon de faire de la publicité. Avant ça je ne connaissais pas cette enseigne, mais à présent, que je connais de nom, à cause de ces "Pubs" agressives, je n'irai pas.
Jojo, Posté
Y'a pas que les burgers qui veulent faire parler d'eux pour pas cher apparemment...