La présidente de PLR répond à Olivier Hoarau :

Huguette Bello : "l'heure est trop grave pour que l'on se dispute"


Publié / Actualisé
Dans une interview accordée au journal Le Quotidien, le maire du Port et membre du PLR Olivier Hoarau annonce prendre du recul vis-à-vis de son parti et de sa présidente Huguette Bello. L'élu portois invoque une absence de dialogue, des "erreurs stratégiques" et des "incohérences" qui le poussent à se mettre pour l'instant en retrait. Des tensions qui ont de quoi inquiéter à quelques mois des régionales, et qui font craindre une désunion de la gauche. Imaz Press a interrogé Huguette Bello sur son ressenti suite à cette interview. L'ancienne députée affirme que la porte reste ouverte, qu'aucune "fracture " n'existe entre elle et Olivier Hoarau et que le dialogue continue. Elle indique par ailleurs croire plus que jamais à une victoire de la gauche aux régionales. Entretien. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans une interview accordée au journal Le Quotidien, le maire du Port et membre du PLR Olivier Hoarau annonce prendre du recul vis-à-vis de son parti et de sa présidente Huguette Bello. L'élu portois invoque une absence de dialogue, des "erreurs stratégiques" et des "incohérences" qui le poussent à se mettre pour l'instant en retrait. Des tensions qui ont de quoi inquiéter à quelques mois des régionales, et qui font craindre une désunion de la gauche. Imaz Press a interrogé Huguette Bello sur son ressenti suite à cette interview. L'ancienne députée affirme que la porte reste ouverte, qu'aucune "fracture " n'existe entre elle et Olivier Hoarau et que le dialogue continue. Elle indique par ailleurs croire plus que jamais à une victoire de la gauche aux régionales. Entretien. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Imaz Press : Olivier Hoarau prend ses distances avec PLR, comment en est-on arrivé là ?

Huguette Bello : Ecoutez, même en prenant de la distance, on se regarde quand même, on se parle quand même ! La discussion est encore là, il n'y a pas, comme cela a été écrit, de "clash", il n'y a pas "de l'eau dans le gaz". Où est-ce qu'elle est l'eau, où est-ce qu'il est le gaz, je ne vois pas. J'ai l'habitude des combats. Il y a des moments où il y a des difficultés, mais je pense qu'on va vaincre ces difficultés pour pouvoir rassembler toute la gauche, pour pouvoir arriver à un bon résultat parce que l'heure est trop grave pour que l'on se dispute. Oui Olivier Hoarau se met à distance, ça ne veut pas dire que la discussion est rompue.

Quelle est l'ambiance actuelle au parti avec ces tensions ?

Ce mercredi soir, on a eu une réunion sur les départementales : les élus du Port, des adjoints d'Olivier Hoarau, étaient présents, et on a fait une belle réunion. Vous savez, il y a des réunions qui sont un peu orageuses, c'est comme partout ça. Mais quand l'orage passe, le beau temps revient après. (rires)

Olivier Hoarau parle de manque de dialogue, est-ce que cela n'est pas similaire aux reproches que vous faisiez vous-mêmes à Paul Vergès en 2012 au sein du PCR ?

Non ça n'est pas du tout le même contexte, ça n'est pas du tout la même chose. Ce ne sont pas les mêmes problèmes. Il y a toujours un lien, il n'est pas rompu, c'est ça que je dois vous dire. On est un petit peu à distance, mais croyez-moi, le lien n'est pas rompu.

La réconciliation est-elle donc possible avec Olivier Hoarau ?

La porte est toujours ouverte pour les militants du PLR et même ceux qui se sont mis à distance.

Ne craignez-vous pas malgré tout une désunion de la gauche qui pourrait profiter à Didier Robert ?

Non, on va se battre, je suis une militante de l'union et on trouvera un consensus. Moi je suis pour le rassemblement de la gauche. Je suis pour que la gauche gagne cette échéance régionale, comme je suis pour qu'elle gagne l'échéance départementale. Je suis là pour que Didier Robert soit battu, parce qu'il a mené une politique calamiteuse, qui a mis à mal La Réunion. La Réunion connaît une situation bien trop difficile. La gauche, quand elle est rassemblée, c'est toujours bénéfique pour le plus grand nombre, parce que la gauche est généreuse. C'est la considération du plus grand nombre. Je suis une artisane du rassemblement, et je suis sereine parce que je sais que la gauche va se rassembler, je sais que la gauche va gagner.

Cela veut-il dire laisser votre place, et renoncer à la tête de liste ?

Ce n'est pas le débat et vous serez informés du déroulement de toutes ces discussions. Vous êtes plus pressés que nous ! (rires) C'est le projet qui est important. Moi je n'ai pas peur de la rupture. C'est dans le débat qu'il va y avoir la désignation de la personne tête de liste, c'est un travail collectif pour un intérêt collectif et c'est pour cela que là-dedans, il faut garder son sang-froid.

Vous avez une carrière bien remplie, serait-il temps de laisser la place pour un renouvellement politique en vue des régionales ?

C'est une question qui est à la mode, si l'on peut dire. (rires) Mais vous voyez que tout le long de mon parcours, il y a eu quand même des relais qui ont été passés. Moi j'ai fait 5 mandats consécutifs à l'Assemblée nationale, et j'ai passé le relais, c'est normal. Dans cette affaire (régionales, ndlr), il y aura un débat. On ne fait pas la boue avant la pluie.

Admettons malgré tout que vous soyez tête de liste : vous avez déjà été battue par Didier Robert en 2015, qu'est-ce qui pourrait changer cette fois-ci ?

Ce n'était pas du tout le même contexte. Ce n'est pas moi, je parle du contexte de la gauche. Ma personne a peu d'importance, mon ego est sous mon pied. Aujourd'hui si on regarde la carte politique de La Réunion, par rapport à 2015, elle a changé quand même. C'est pour cela qu'il y a une espérance pour le plus grand nombre, celle qu'une autre politique soit menée et qu'elle corresponde aux aspirations des Réunionnais qui aujourd'hui ont bien du souci : 100.000 personnes au chômage partiel, des difficultés dans le bâtiment travaux publics, la crise Covid… Ces difficultés sont aggravées avec la crise sanitaire, et par la politique menée par le gouvernement. Nous avons le devoir de nous rassembler, et moi je ne lâcherai pas. Je suis pour l'union, comme Olivier Hoarau l'est aussi. Ce n'est pas si difficile que ça en a l'air.

Avez-vous échangé avec les autres forces de gauche ? Avec Patrick Lebreton notamment, qui ne cache pas son souhait de conduire une liste ?

Écoutez, pourquoi voulez-vous que ce qui se passe avec les partis, je vous en informe ? C'est aussi manquer de respect vis-à-vis des personnes que je rencontre. Vous le saurez à temps ce rassemblement, il est en train d'être bâti. Quand on construit une maison, il y a le terrain, il y a le matériau, mais on ne présente la nouvelle maison que lorsqu'elle est construite.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

16 Commentaire(s)

Melancolie, Posté
Bonjour,..adhérent PLR et Saint Paulois, je me demande pourquoi on ne nous demande pas notre avis sur le choix du candidat pour les régionales??? Est ce qu'on est uniquement un numéro d'électeur??? Je pense que Mme Bello doit rester maire de St Paul car elle nous l'a promis !!!Olivier Hoarau est humble, courageux, audacieux â?|.. Pourquoi ne pas lui laisser nous montrer sa jeunesse en action ???? Qu'en pense les autres gauches ??? Pourquoi diviser quand la décision semble tellement évidente !!! ?
Kaflabutte, Posté
Mettez les égos de côté et rassemblez-vous, rassemblez nous. Si vous ne voulez pas que les électeurs désertent les urnes arrêtez vos chamailleries. Vous, la gauche, ne pouvez la Région dans les mains du président actuel, de la droite. Que ce soit Huguette, Olivier, Ericka, Bédier,...sauf Lebreton qui graille dans le marmiton de Didier Robert, on s'en fiche. Entendez vous sur un programme qui fédèrerait la population réunionnaise, c'est l'essentiel.
Portoise, Posté
Bello ou tremb??! Ou la peur Hoarau ? Bin tremb. Hoarau cé in opportuniste. Ou té croit vrémen que li té sa marche gentiment dan out pas. Ou la été son marche d'escalier tout comme le pcr. Li lé malin. En plus de ça kan fanm i voit li, pareil na pi bougue zot kaz. I espère que le maire i garde a zot ou bien i serre zot main. Et plus si affinité. Son mandat la region cé du tout cuit. Vive le maire. Pa grave si li dit n'importe quoi. Du moment li lé beau. Mdr. Pas grave si nou na la petoche et que covid lé chouette pou li. Au moin nous vien pas emmerde a li. Wéé! Bravo!
Clack Hanoo, Posté
Le programme se résumerait à "battre" Didier Robert? Un peu limite, non? Y a intérêts à l'étoffer, sauf à prendre Les réunionnais pour des couillons.
Ti coq, Posté
Bello a passé le relais au bout se 5 mandats ? Quelle menteuse ! Elle y était obligée avec la loi sur le cumul de mandats ! Je la trouve un peu extrémiste dans ses propos et un peu histerique. Elle parle d'une gauche généreuse ! Surtout pour ses pairs, comme la clique du PCR qui s'est aglutinée dans un lotissement a la Possession...
Ahmede, Posté
Ericka BAREIGTS presidente en 2021
Piff50, Posté
La gauche est généreuse ? Pour elle-même, oui. Il n'y a qu'à voir dans quel état Mitterand et Flamby (Hollande) ont laissé le pays. Démagogie, mensonges, incapacité les caractérisent, cette bandes de chargeurs d'l'eau et pour certains d'entre eux des repris de justice. Leurs poches et leurs magouilles d'abord, le pays et la Réunion ils n'en ont rien à foutre !
Zangoon, Posté
J'aime les réponses de Mme BELLO! posées ! justes !je souhaite que les différents égos soient travaillés, revus .... et que la meilleure solution soit trouvée pour nous débarrassée du président actuel !! et si entre temps le linge sale pouvait se laver en famille se serait bien !!
Babouk loswoir, Posté
On dirait des p'tits marmaille de MS (moyenne section), en train de se chamailler à chaque récré...Pendant ce temps, celui qui nous a fait perdre au moins 30 ans s'imagine de faire peut- être un troisième mandat facile (même s'il n'obtient pas les 50% au 2nd tour...pourvu qu'il ait une voix d'avance : la sienne !ð??...)...Enfin, sauf si la justice décide de se bouger un peu son gros c...À Casablanca, les Casablancais n'ont pas trop de souci pour se déplacer, comme nous nous avons eu toute cette semaine, pendant que certains se prélassent jusqu'à 10 h dans leur logement de fonction sur la montagne !, d'autre à Montroquefeuille, d'autres dans les Hauts de l'Ouest !?£
HULK, Posté
Huguette BELLO est la meilleure carte pour faire gagner Didier ROBERT. Tout le monde le sait. Elle était censée incarner l'opposition à la Région et c'est nuL Son argument c'est de dire je suis la plus ancienne, j'ai l'expérience, je suis la plus apte. C'est faux et si l'opposition la suit elle perdra. Comme la dernière fois. Et après, elle accusera les autres d'être les responsables.
Toto, Posté
Rien de nouveau de la part de madame Bello alors que Hoareau dans le quotidien est plus direct, ou parle sans langue de bois. Le renouveau c'est lui.
Yoo, Posté
Je trouve les arguments de Madame bello plosible
Mohammad, depuis son mobile, Posté
Madame Bello vous serez jamais le soucis de Paul Vergès
Douala, Posté
I parait qui coupe crocodile Madagascar pou fé bataille à zot! Crocodile dundee 3 !!!! Crocodile i dévire après
Missouk, Posté
Il va falloir mettre de cÃ'té les égos des uns et des autres... Car pendant ce temps, Didier ROBERT se tait, et doit bien rire!
Zozef, Posté
On s'en four vive didier robert