Tribune libre du PS Réunion :

"Une aide exceptionnelle de 150 euros, c'est bien mais pas suffisant !"


Publié / Actualisé
Le Président de la République Emmanuel MACRON s'est exprimé hier soir sur les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre la propagation de la COVID-19. Les prévisions alarmistes sur une nouvelle vague dramatique qui toucherait certaines régions hexagonales durant les périodes de fêtes de fin d'année ont précipité les décisions, qui même si elles nous semblent acceptables, ne répondent pas systématiquement aux problématiques. (Photo AFP)
Le Président de la République Emmanuel MACRON s'est exprimé hier soir sur les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre la propagation de la COVID-19. Les prévisions alarmistes sur une nouvelle vague dramatique qui toucherait certaines régions hexagonales durant les périodes de fêtes de fin d'année ont précipité les décisions, qui même si elles nous semblent acceptables, ne répondent pas systématiquement aux problématiques. (Photo AFP)

Un couvre-feu de 21h à 6h du matin, pourquoi pas ? Mais est-ce suffisant de confiner sur  cette partie du quotidien, notamment lorsque l’on sait que la majorité des contaminations  a lieu dans le cadre professionnel ou dans les transports. Un engagement sur le télétravail aurait été bienvenu !

Une aide exceptionnelle de 150 euros, c’est bien mais pas suffisant ! Qu’en est-il des  travailleurs pauvres ? Qu’en est-il des étudiants et des jeunes travailleurs ? Qu’en est-il  des emplois précaires ? Qu’en est-il des retraités ? Eux aussi sont durement touchés par  cette crise qui ne cesse de détériorer leur pouvoir d’achat et donc leurs conditions de vie.

Des dispositifs de soutien supplémentaires aux secteurs économiques qui seront affectés  par le couvre-feu, c’est bien mais cela n’est pas suffisant ! Car en effet il est nécessaire  de soutenir ces métiers et ces entreprises qui évoluent dans le domaine du commerce, du  tourisme, de la restauration, de la sphère culturelle et de l’évènementiel. Quant est-il des  métiers connexes ? Quant est-il des charges d’exploitations ? Des coûts des loyers ? Et  des crédits ?

A la Réunion, la COVID a fait l’objet de diverses décisions des élus locaux, qui se sont  acharnés à prendre les devants afin d’éviter un nouveau confinement ! Tel qu’à Saint Denis où la prévention, et notamment la multiplication des tests, est le maitre-mot de ce  combat face à l’invisible. Le comportement presqu’exemplaire des Réunionnaises et des  Réunionnais participe d’ailleurs intrinsèquement à cette gestion du COVID. Les mesures  sont louables, mais à nouveau, elles ne sont pas à la hauteur des enjeux décriés depuis  ce début de crise.

   

1 Commentaire(s)

MÃ'véLang, Posté
C'est vrai que cette aide est insuffisante pour des gratèrdkis qui en plus pour beaucoup bèk aussi la clé.Qu'est-ce qu'il y a pour les petits agriculteurs, artisans qui n'ont droit à rien ?On est peut-être moins nombreux, mais nous aussi on vote