Tribune libre de Patrick Lebreton :

Gestion de la SPL SUDEC : "je tiens à apporter des précisions"


Publié / Actualisé
Sollicité depuis mardi par les médias locaux au sujet du rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la gestion de la SPL SUDEC, je tiens à apporter les précisions suivantes. (Photo rb /www.ipreunion.com)
Sollicité depuis mardi par les médias locaux au sujet du rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la gestion de la SPL SUDEC, je tiens à apporter les précisions suivantes. (Photo rb /www.ipreunion.com)

Lors de la création de cette structure par la CASUD qui prévoyait de traiter de l'ensemble des prestations relatives à la gestion des déchets sur le territoire intercommunal, les élus communautaires de Saint-Joseph ont, dans les échanges, émis de fortes réserves :

1. Cette société naissante ne comportait pas les garanties structurelles et matérielles suffisantes pour conduire une telle mission de service public. C’est pourquoi, il a été exigé que le ramassage des ordures ménagères sur le territoire du Sud Sauvage ne lui soit pas confié (contrat " in house "). Le marché de collecte des déchets sur Saint-Joseph et Saint-Philippe, serait confié à une entreprise privée disposant des compétences et ressources nécessaires.

2. Nous estimions aussi à l’origine que l’objet de cette SPL n’était pas clair par rapport à une entité existante, en l’occurrence le syndicat mixte ILEVA 

3. En outre, la non-prise en compte de l’absence de continuité territoriale de la CASUD, fait que certaines prestations se révèlent plus coûteuses qu'auparavant. Le transfert des déchets verts de la plateforme de Saint-Joseph vers celle de la Plaine-des-cafres engendre, en effet, un surcoût non négligeable chaque année.

4. Concernant l’enlèvement des bornes à verre et des déchets verts, nous avions aussi relevé que les 5 camions et les 5 conducteurs prévus pour ces prestations sont basés sur la Plaine des Cafres ; ce qui entraîne un allongement de la distance et là aussi un surcoût.
Depuis quelques années nous avons sollicité les services de la CASUD pour que certaines activités, comme par exemple le broyage de déchets verts, soient déconcentrées sur le Sud Sauvage pour tenir compte justement du manque de cohérence du territoire intercommunal.

Patrick LEBRETON
Maire de Saint-Joseph

   

4 Commentaire(s)

NEUROLOGUE, Posté
Il perd la mémoire notre pépère de Saint Joseph !!Non seulement il oublie qu'il a voté ( et fait voter ) à l'unanimité trois délibérations qui consacraient la création de SUDEC et les marchés qui lui ont été confiée !!Mais en plus il oublie que toutes ses gesticulations pour continuer à travailler avec des entreprises privées ( on ne parle même pas de SIDEGIS, du football, des entreprises de comm... ) commence à se voir et à transpirer dans l'antichambre du parquet !Il n'a pas compris, notre pépère, qu'il est en train d'allumer la mèche du bâton de dynamite qui va lui péter à la tronche !!!Pourtant, c'est pas faute de le lui avoir dit !
Maxcilaosa, Posté
Les SPL sont les récompenses politiques avec au bout des salaires cumulatifsLa présidence actuelle qui vient de démissionner doit faire plus de 12000euros de revenus avec ses cumulsConseiller municipal Conseiller CasudConseiller régionalPrésidence de plusieurs structures
Laurie, Posté
Et on se demande encore pourkoi st Philippe et st Joseph y ve sorte la casud.... Dépêche vite oui!!!!
Missouk, Posté
Toujours fâché avec la CASUD... Pourquoi ne pas avoir adhéré à la CIVIS plutÃ't qu'à la CASUD ? Pour de basses raisons politiques dont nous payons aujourd'hui les pots cassés!