Tribune libre de René Sotaca :

"Ne laissons pas des milliers de personnes dans le chemin"


Publié / Actualisé
Le gouvernement vient injustement de limiter les contrats PEC (parcours emploi compétences) aux jeunes de moins de 26 ans. Cette décision met des centaines de personnes et de familles dans une situation difficile.
Le gouvernement vient injustement de limiter les contrats PEC (parcours emploi compétences) aux jeunes de moins de 26 ans. Cette décision met des centaines de personnes et de familles dans une situation difficile.

Dans un arrêté préfectoral en date du 13 octobre, le Préfet de La Réunion, Jacques Billant, a modifié les critères d'attribution des contrats parcours emploi compétence. Dans les mairies comme dans les associations, seuls les jeunes de moins de 26 sont désormais éligibles.

La Réunion connait un fort taux de chômage, réduire les conditions d’accès à ce type de contrat pourrait entraîner des conséquences graves pour notre société.

La situation de notre île sur le plan social requiert des mesures fortes en direction des personnes éloignées de l'emploi.   Créer de l’emploi pour les jeunes de moins de 26 ans est nécessaire, d’autant plus que près de 60% d'entre eux sont au chômage, traversent déjà de nombreuses difficultés, car les aides et mesures sont minimes, comparés à la réalité de leur situation.

Mais il ne faut pas s’arrêter à une classe d’âge. Il est urgent de mettre en place des mesures pour tous les Réunionnais sans emploi . Nous ne pouvons pas accepter que des milliers de personnes soient laissés de côté, sans alternative.  

Il est évident que le Plan Pétrel lancé par l'Etat ne dynamise rien. Au contraire, il divise la société et creuse les inégalités sociales. Encore une fois le gouvernement privilégie une tranche de la population, sans penser globalement.  

René Sotaca"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !