Tribune libre d'Anaïs Patel :

Plan de reconfinement national : elle propose des mesures plus strictes mais pas de reconfinement total pour la Réunion


Publié / Actualisé
Nos indicateurs sanitaires actuels étant aucunement comparables à ceux de la France Métropolitaine (50 000 cas par jour), j'ai demandé au Président de la République de prendre des mesures plus strictes pour notre territoire mais d'exclure un reconfinement total. Sans minimiser l'ampleur de la crise sanitaire que nous traversons, nous devons anticiper les conséquences notamment sur l'emploi d'un éventuel reconfinement total.
Nos indicateurs sanitaires actuels étant aucunement comparables à ceux de la France Métropolitaine (50 000 cas par jour), j'ai demandé au Président de la République de prendre des mesures plus strictes pour notre territoire mais d'exclure un reconfinement total. Sans minimiser l'ampleur de la crise sanitaire que nous traversons, nous devons anticiper les conséquences notamment sur l'emploi d'un éventuel reconfinement total.

Comme partout en France, la crise sanitaire a engendré une forte baisse d’activité économique sur notre département. En effet, au cœur du confinement, 28% de l’économie réunionnaise s’est trouvée paralysée. Selon le rapport de l’Insee en date du 9 juillet dernier, " cela s’est traduit par une large réduction de la consommation des ménages, des échanges extérieurs et un frein brutal sur les investissements. ".

L’économie de la Réunion se trouve donc très affaiblie. Beaucoup de TPE n’ont pas pu bénéficier de PGE ou de prêts Rebonds en raison d’une situation financière déjà compliquée. En effet, la crise des gilets jaunes a été très brutale pour notre île et les pertes ont été très importantes durant cette période. Pour rappel, le prêt Rebond nécessite des capitaux propres de 30K€.

Un reconfinement serait donc fatal pour de nombreux petits entrepreneurs qui sont déjà en grandes difficultés financières et les répercussions seraient très graves sur l’emploi. Sur un territoire décimé par le chômage ( 21% de la population active soit 71 000 personnes), les conséquences seraient très graves sur l’emploi.

Au regard des indicateurs sanitaires actuels sur notre département, nous devrions donc exclure l’idée d’un reconfinement de notre département. De par notre caractère insulaire, plusieurs solutions s’offrent à nous notamment le retour des motifs impérieux pour les voyages à la Réunion et l’éventuelle mise en place d’un couvre-feu (qui n’est pas mis en œuvre pour le moment).

J’ai enfin rappelé au Président de la République l’importance de prendre en compte les réalités locales de la France des Océans.

Anaïs Patel

   

1 Commentaire(s)

Fanny, Posté
C'est qui cet individu ?