Tribune libre de Juliana M'Doihoma :

Hommage au Swami Premananda Puri


Publié / Actualisé
C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que j'ai appris le décès survenu ce jour en Inde du Swami Premananda Puri, plus connu sous le nom de Madù, figure emblématique du quartier du Gol et de notre ville que j'ai eu l'occasion de rencontrer pour la première fois en avril 2016 lors de la venue d'Amma à Saint-Louis.
C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que j'ai appris le décès survenu ce jour en Inde du Swami Premananda Puri, plus connu sous le nom de Madù, figure emblématique du quartier du Gol et de notre ville que j'ai eu l'occasion de rencontrer pour la première fois en avril 2016 lors de la venue d'Amma à Saint-Louis.

Ce fils d’engagés indiens a étudié à la Sorbonne avant de se rendre Kerala où, il a vécu reclus dans une grotte. C’est là qu’il fît la connaissance d'Amma, sa mère spirituelle. Considérée comme une déesse vivante en Inde, elle fait de lui, un de ses rares disciples.

A sa demande, celui que beaucoup appellent affectueusement " Swami Ji " crée l’Ashram du Gol en 1987 et fit de ce lieu un hâvre de paix où il a accueilli tous ceux qui venaient à lui en quête de spiritualité et de réconfort.

Je retiens de nos échanges ses enseignements riches sur la distinction entre la religion et la spiritualité. Je n’oublierai pas l’honneur et la confiance qu’il m’a témoigné en me permettant de m’exprimer devant Amma et de lui partager ma vision du message d’amour qu’elle véhiculait.

J’adresse toute ma sympathie à toutes celles et ceux qui avec ce décès se sentent aujourd’hui orphelins, mais qui sauront à coups sûrs porter le flambeau de la foi en l’humain qui était la sienne et qu’il nous faut continuer à faire résonner dans chacun de nos foyers et de nos cœurs.

Juliana M’Doihoma, Maire de Saint-Louis

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !