Tribune libre de Karine Nabénésa :

Les orientations budgétaires de la Région ressemblent au catalogue "La Redoute"


Publié / Actualisé
Une fois n'est pas coutume. Le Président de Région s'adresse aux réunionnais sans réponse claire sur des sujets majeurs. Difficile d'entrevoir dans le catalogue de 217 pages, ce que le Président de Région et son équipe considèrent comme urgents, comme prioritaires, comme perspectives porteurs d'espoir pour la Réunion et pour les Réunionnais.
Une fois n'est pas coutume. Le Président de Région s'adresse aux réunionnais sans réponse claire sur des sujets majeurs. Difficile d'entrevoir dans le catalogue de 217 pages, ce que le Président de Région et son équipe considèrent comme urgents, comme prioritaires, comme perspectives porteurs d'espoir pour la Réunion et pour les Réunionnais.

Cette année encore nous devrons nous contenter de rhétoriques bien loin des attentes réelles dans la vraie vie. Quelles réponses aux inquiétudes de notre jeunesse, à la précarité face au chômage et au logement, au coma circulatoire, à la gestion des déchets, quelles adaptations face aux changements climatiques… ?

En tant que chef de file de l’économie, de l’orientation et de la formation professionnelle, comme beaucoup d’entre vous, j’aurai aimé que le Président de Région nous dessine la cohérence entre les secteurs d’avenir et les formations de sorte qu’en sortie du tunnel, il y ait des portes à pousser pour les réunionnais et non pas le vide sidéral …

J’aurais aimé des réponses aux préoccupations des jeunes et de leurs parents sur les secteurs à débouché professionnel ici ou dans la zone, en lien avec les formations à entreprendre. Un plan de formation pour celles et ceux qui ont décroché…

J’aurai aimé une politique volontariste et ambitieuse pour capter et garder nos jeunes talents revenus gonfler les rangs de nos universités sous l’effet de la crise…j’aurai aimé que le chef de file de l’économie, de la formation professionnelle puisse leur faire à l’occasion de ces orientations budgétaires des propositions pour que la main d’œuvre locale reste locale …

Comme beaucoup d’entre vous, j’aurai aimé qu’au bout de 10 ans de réflexion onéreuse confiée à moultes SEM, et autres experts , le chef de file du développement économique dépasse le stade incantatoire des filières dites prometteuses à la Réunion  de sorte que l’économie vert ou bleue… ne soit plus uniquement inscrit dans un livre blanc ou bleu…

Comme beaucoup d’entre vous, j’aurais aimé que le Président de Région, chef de file de l’aménagement du territoire s’occupe à faire de l’aménagement du territoire pour tous, qu’une réflexion soit menée à travers le SAR sur l’approche toujours plus expansive de foncier économique bien souvent à destination de toujours plus de franchises commerciales alors que le foncier à destination de l’artisanat local ou  aux logements des réunionnais se réduisent comme peau de chagrin… que partout où le foncier puisse être valorisé en espace vert ou en jardin potager qu’il n’y ait pas l’armada des règles qui empêche l’initiative populaire…

Une fois encore, c’est la population réunionnaise qui est sacrifiée.

Je ne pense pas que financer l’AFPAR et d’autres organismes de formation suffit lorsqu’on est chef de file…ou encore que la projection d’avenir dans des projets comme l’écocité ou le port de Bois Rouge encore au stade d’études répondent aux préoccupations immédiates de ceux qui sont en proie à la précarité….

Est-ce l’intérêt des réunionnais qui priment pour conduire sur un même territoire deux projets de train, pendant que d’autres territoires gagneraient, s’ils étaient complémentaires, à sortir du coma circulatoire dans lequel l’absence de politique de transport en commun efficace, en dépit des promesses, a plongé toute la Réunion ?

Et que dire sur la politique de déchets, alors que l’urgence est réelle, les réunionnais ne trouveront pas dans ces orientations budgétaires, la position de la majorité régionale sur le projet d’incinérateur porté par ILEVA. Après avoir voté le projet, le Président de Région en est devenu le principal opposant, a-t-il à nouveau changé d’avis ?

Enfin, alors que c’est un chantier majeur pour les réunionnais et qu’il absorbe l’essentiel de l’argent public disponible à la Région, rien ne transpire dans ces orientations budgétaires, sur la finalisation de ce chantier, ni quand, ni comment, ni à quel cout et avec quels matériaux…

Le Président de Région avait évoqué la mise en place d’un " plan andains ", les orientations budgétaires ne l’évoquent pas…Il y a actuellement près de 600 millions d’euros de factures complémentaires demandées par les entreprises, les orientations budgétaires ne l’évoquent pas….

Après une décennie au pouvoir, pas moins de 10 Milliards d’euros de budget en gestion, il sera nécessaire d’attendre et d’espérer un renouveau pour un changement de cap.

Karine Nabénésa, conseillère régionale

   

8 Commentaire(s)

Catherine, Posté
J'ai regardé une intervention de Madame Abenesa lors d'une assemblée pleinière: une faute de français toutes les 30 secondes (et je n'exagère pas). Et cela pour un texte lu et donc préparé à l'avance, elle n'avait même pas l'excuse du stress causé par une prise de parole spontanée. Je suis loin d'être une inconditionnelle de Didier Robert, mais il faut reconnaître qu'il est 100 fois meilleur orateur qu'elle. En ce qui concerne la qualité de son expression orale, DR ne dépare pas parmi ses collègues de l'Hexagone. Si Mme Abenesa se montrait respectueuse & surtout constructive pendant les débats, cela pourrait faire oublier la piètre qualité de ses interventions orales, mais j'ai rarement vu une personne aussi méprisante.
Catherine, Posté
Il suffit de regarder les interventions de la Miss lors des assemblées pleinières. Que sait-elle faire à part faire la leçon & ricaner?
Covid, Posté
C la représentante de MACRON a la Reunion.
Le citoyen, Posté
J'aurais aimé que tu ne fasses pas de faute de conjugaison Karine...
Aie aie, Posté
Moin mi dit ben et ou oule le bollywood qui porte lo band linge dans lo catalogue
Ti kok, Posté
Madame. Commence par aller travay la cinor. Après ta kozer
Agnès, Posté
Nou té crois Didier robert té fini achete à vous, car sinon politiquement parlant vous étiez fini.... nous scruterons vos prises de paroles et les décrypterons bien sÃ"r dès demain.
Pointoburo, Posté
il serait bien que 7 femme pointe présente à son poste à la cinor