Tribune libre de la fédération socialiste de La Réunion :

Violences faites aux femmes : encore beaucoup de travail "de prévention et de protection des victimes"


Publié / Actualisé
Un an après les grenelles des violences conjugales et au lendemain de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la fédération socialiste de La Réunion rappelle l'importance de prévenir et protéger les victimes de ce problème sociétal. Nous publions ici le communiqué de la fédération socialiste de La Réunion. (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)
Un an après les grenelles des violences conjugales et au lendemain de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la fédération socialiste de La Réunion rappelle l'importance de prévenir et protéger les victimes de ce problème sociétal. Nous publions ici le communiqué de la fédération socialiste de La Réunion. (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)

Il y a tout juste un an, nous clôturions les grenelles des violences conjugales. Le choix de cette date n’est pas un hasard puisque nous nous remémorons chaque 25 novembre le massacre des trois sœurs dominicaines "les mariposas", exécutées à la machette sous le commandement du dictateur Rafaël Trujillo dans les années 60.

Cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes nous rappelle donc tout le travail de prévention et de protection des victimes qu'il reste à réaliser.

Les violences à l’encontre des femmes ne sont pas des faits divers, mais bel et bien un problème sociétal qui entrave le principe d'égalité que nous défendons. Luttons ensemble pour l’égalité. Luttons ensemble contre toutes les formes de violence envers les femmes.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !