Tribune libre de Jean-Claude Comorassamy :

Mi souèt zot' tout' in' bone-érèz ané é in' bone santé po 2021 !


Publié / Actualisé
Si l'année 2019 a été compliquée socialement avec le mouvement de " gilets jaunes ", grèves dans les hôpitaux pour un service public de qualité, les syndicats réclamant des lits supplémentaires, des moyens en personnel et une revalorisation de salaire, sans oublier les différentes grèves contre la réforme des retraites. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Si l'année 2019 a été compliquée socialement avec le mouvement de " gilets jaunes ", grèves dans les hôpitaux pour un service public de qualité, les syndicats réclamant des lits supplémentaires, des moyens en personnel et une revalorisation de salaire, sans oublier les différentes grèves contre la réforme des retraites. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

On pensait déjà que 2020 sera plus apaisante et la meilleure. C’était sans compter sur le coronavirus qui a tout chamboulé. Mais qui d’entre-nous aurai pu imaginer un tel catastrophe ? Différentes mesures ont été déployées durant l'année, pour lutter contre ce virus, les gestes barrières, port de masques, fermetures des écoles, couvre-feu, confinement, reports des réformes et des élections municipales etc, etc…

Bref, bien que l’année 2020 a été très douloureuse pour notre santé, dont certains ont vu partir un des siens en raison aussi du covid 19 et de la dengue. Tandis que tous les personnels de " première ligne " que se soit du service public ou privé, ont été dévoués et exemplaires. Ils étaient applaudis, se sont " nos héros du quotidien ". 2020, restera quoi qu’il arrive, gravée dans notre mémoire pour longtemps. Au vu des restrictions mises places, c’était pour notre bien commun, notre santé.

Et, à l’heure où apparaissent les prémices de cette nouvelle année, souhaitons que la santé, l’espoir, la confiance, la solidarité, l’entraide, notre " vivre ensemble " réunionnais soient consolidés. Que 2021, ne soit pas celle de la résignation ou de renoncement. Que nos élus respectent aussi leur parole envers les plus fragiles, nos " gramounes ", les personnes handicapées, les familles sans logement, nos jeunes sans emploi, nos sans abris….Que 2021 soit porteur de santé et d’espoir pour tous. Toutefois, le chemin peut être encore long et il ne faut pas relâcher nos efforts. Ainsi, méditons à la citation d’Albert Einstein " le monde ne sera pas détruit par ce qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ". 

bone-érèz ané 2021 zot’ tout’ é in' bone santé.

Jean-Claude Comorassamy

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !