Réhabilitation du phare de Bel-Air (Sainte-Suzanne) :

Que la lumière soit


Publié / Actualisé
Mis hors service en 1984, le phare de Bel-Air (Sainte-Suzanne) va bientôt connaître une nouvelle jeunesse. La partie supérieure du phare sera en effet prochainement de nouveau accessible au public. Elle avait été fermée, il y a plusieurs mois en raison des risques d'effondrement de l'escalier en bois menant à la "salle de la lumière" (où la lampe du phare était allumée)
Mis hors service en 1984, le phare de Bel-Air (Sainte-Suzanne) va bientôt connaître une nouvelle jeunesse. La partie supérieure du phare sera en effet prochainement de nouveau accessible au public. Elle avait été fermée, il y a plusieurs mois en raison des risques d'effondrement de l'escalier en bois menant à la "salle de la lumière" (où la lampe du phare était allumée)
L'escalier en bois va être démoli et reconstruit en métal. "Cela permettra aux visiteurs d'arriver jusqu'en haut de ce qui fut pendant plus d'un siècle un indispensable repère pour tous les bateaux navigants dans la zone" indique Jean-Pierre Thomas, chef de projet à la DDE (direction départementale de l'Équipement) et chargé de la sécurité maritime.
Construit en 1845, le phare s'était éteint en 1984 lorsque son dernier gardien avait pris sa retraite. Symboliquement, car les navires sont maintenant suffisamment bien équipés en matériel électronique de navigation, il avait repris du service en 1989 avec un nouvel équipement optique entièrement automatisé lui permettant d'être visible jusqu'à 20 miles des côtes. En théorie du moins, car dans les faits (à cause de la courbure de la terre), ses feux ne peuvent être vus qu'à 9 miles.
En 1998, l'association pour la sauvegarde du patrimoine de Sainte-Suzanne (ASPS) restaure le rez-de-chaussée du phare. Elle transforme la salle des machines et le logement du gardien en salles d'expositions. Avec succès, "5 à 6 000 touristes viennent ici tous les ans. Ils seront sans doute encore plus nombreux lorsque l'escalier aura été remis en service" note André-Maurice Payet de l'ASPS.
Le phare de Bel Air est classé monument historique.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !