Danse de combat :

Premier "Défi Moring" à Champ-Fleuri


Publié / Actualisé
La pelouse du stade de Champ-Fleuri à Saint-Denis a accueilli dimanche 25 août 2002 le premier "Défi Moring", organisé par le Comité Réunionnais de Moring. Pas vraiment une compétition, plutôt une joute conviviale au cours de laquelle chacun a pu faire la démonstration de son art, en enchaînant figures et affrontements
La pelouse du stade de Champ-Fleuri à Saint-Denis a accueilli dimanche 25 août 2002 le premier "Défi Moring", organisé par le Comité Réunionnais de Moring. Pas vraiment une compétition, plutôt une joute conviviale au cours de laquelle chacun a pu faire la démonstration de son art, en enchaînant figures et affrontements
Une cinquantaine de moringèr de toute l'île, garçons et filles, avaient répondu présents. "C'est un nouveau concept du moring, Tous les pratiquants ne sont pas attirés par la compétition et ses règles strictes" explique Jean-Yves Mitra, vice-président du Comité, en charge de la formation.
Au terme d'un après-midi ensoleillé, l'équipe de Saint-Denis a remporté la coupe de ce premier défi, devant Saint-Louis, Saint-Pierre et Lavoir (Saint-Pierre).
En individuel, le Saint-Louisien Jonathan Camillot a enlevé le trophée devant Daniel Ragon et Clément Bédache. Chez les filles, victoire de Natacha Potonie (Lavoir) devant Laétitia Balaka (Saint-Louis). Enfin, côté marmay, la coupe est revenue au prometteur Alexandre Brier.
La danse de combat réunionnaise continue à faire de nouveaux adeptes
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !