Musique :

Une tournée en Afrique pour El Diablo


Publié / Actualisé
Groupe saint-suzannois qui ne cesse de monter depuis trois ans, El Diablo se prépare à vivre une grande aventure humaine et musicale via le continent africain
Groupe saint-suzannois qui ne cesse de monter depuis trois ans, El Diablo se prépare à vivre une grande aventure humaine et musicale via le continent africain
C'est en 1999 que le groupe "El Diablo", qui marie sons traditionnels et influences modernes, maloya et ragga, se fait remarquer grâce à un concours local, "La clameur des Bambous". Il termine en deuxième position. Composé de cinq ch?urs et percussionistes et d'un chanteur lead , il participe, outre ses scènes locales, à divers festivals tels que les Musicales de Bastia et le Festival interculturel de Mayotte et sort un album chez Discorama, "Zinzin".
C'est seulement en 2002, lors des Transmusicales de Rennes, où sa prestation fait un triomphe, que le groupe franchit une étape décisive dans sa notoriété. Une collaboration avec DJ Morpheus, musicien israëlo-belge a lieu au Bato fou et le groupe est relancé pour une deuxième participation aux Transmusicales de l'année suivante. S'ensuivent le festival d'Angoulême de Musiques Métisses et une tournée en Charente.

"L'Afrique, berceau des percussions"

L'année 2004 s'annonce également chargée puisque le groupe a été choisi parmi 60 candidats français de tous horizons pour participer à une grande aventure musicale. Celle -ci débutera le 6 février à Maurice et les conduira via une dizaine de centres culturels au Burundi, en Ethiopie, au Mozambique, au Rwanda, en passant par Madagascar à la conquête de nouveaux publics. Des fonds ont en effet été débloqués par la région et le département pour soutenir financièrement le groupe.
Au programme de ce voyage : des concerts mais aussi des ateliers de rencontres et d'échanges avec les musiciens locaux, donc une occasion unique d'élargir ses horizons. Daniel Payet, le leader du groupe, se réjouit de ce programme car "l'Afrique est le berceau des percussions et nous avons du sang africain dans nos veines" . Le dépaysement ne sera donc pas total.
Cet événement est également la preuve que "La Réunion commence à être une référence dans la zone océan indien, puisque tous les accords concernant cette manifestation ont été conclus sans passer par Paris" ajoute l'intéressé.
En guise de cerise sur le gâteau, El Diablo participera "au Strictly Mundial 2004", grand salon des professionnels des musiques du monde, qui se tiendra en avril 2004 à Istanbul (Turquie).

Stéphanie Hoareau
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !