Nouvel an chinois :

Bonne année du coq


Publié / Actualisé
Les Réunionnais d'origine chinoise fêtent ce mercredi 9 février 2005 l'année du coq qui correspond à l'an 4702 du calendrier chinois. De nombreuses festivités sont prévues jusqu'à la fin de la semaine dans toute l'île. Bonne année du coq à tous
Les Réunionnais d'origine chinoise fêtent ce mercredi 9 février 2005 l'année du coq qui correspond à l'an 4702 du calendrier chinois. De nombreuses festivités sont prévues jusqu'à la fin de la semaine dans toute l'île. Bonne année du coq à tous
L'année du singe laisse donc sa place à celle du coq de bois. Selon l'astrologie chinoise, elle promet un retour à l'ordre et à la tradition, de réelles amélioration de la vie sociale ainsi qu'un développement des manifestations de solidarité entre les individus et les peuples. Mais elle aussi surnommée "l'année veuve" car l'an du singe est réputé être de mauvaise augure pour la réussite des unions. Raison pour laquelle d'ailleurs, "une explosion du nombre des mariages à travers toute la chine a été notée, les couples voulant être mariés avant la fin de l'année de la Chèvre" note l'agence de presse Reuters dans une dépêche datée du mardi 8 février.

Des pétards contre les mauvais esprits

À La Réunion aucune augmentation des mariages n'a été enregistrée, mais comme tous les ans, tôt ce mercredi matin, des chapelets de pétards ont explosé à l'entrée des maisons et des commerces appartenant à des Réunionnais d'origine chinoise. Selon la tradition chinoise, les détonations effrayent les mauvais esprits, les chassant loin des demeures.
La légende raconte en effet qu'un peu avant le jour de l'an, Zaojun, le dieu du foyer fait un rapport au ciel sur le comportement des humains. Le lendemain, tous les dieux du foyer comme le dieu du bâtiment ou le dieu du puits, rendent les verdict sur la bonté de chacun des hommes. C'est pour chasser les mauvais esprits qui pourraient mal guider leur décision, que l'on allume des pétards dans les rues.

Cycle de 60 ans


Cette même légende raconte qu'il y a très longtemps, l'empereur du ciel invita tous les animaux de la terre à lui rendre visite. Seulement douze répondirent à son invitation. Pour leur rendre hommage, Bouddha décida que chaque année serait placé sous le signe de ces douze animaux, dans l'ordre de leur arrivée : le rat, le b?uf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien, le cochon. Chacun d'entre eux fût également associé à un des cinq éléments, le feu, la terre, le métal, l'eau et le bois.
Le calendrier chinois ne compte donc pas les années de 1 jusqu'à l'infini, mais en cycle qui dure chacun 60 ans.
Bonne année du coq.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !