Sakifo Musik Festival :

Créolité au Cirk


Publié / Actualisé
Deux artistes créoles se partageait la scène du Cirk ce samedi soir 6 août 2005. Le Réunionnais Davy Sicard jouait devant son public et la Capverdienne Lura séduisait les festivaliers.
Deux artistes créoles se partageait la scène du Cirk ce samedi soir 6 août 2005. Le Réunionnais Davy Sicard jouait devant son public et la Capverdienne Lura séduisait les festivaliers.
Pour cette nouvelle scène du Sakifo, on nous avait annoncé des concerts calmes pour un public assis. C'était sans compter sur le nouveau virage musical de Davy Sicard. Il démarre certes sur un titre très calme, seul avec sa guitare. Mais le rythme change dès que le chanteur est rejoint par ses musiciens : David Smith à la guitare, Jean-Yves Padeau aux percussions, Tania Boristhène au pikèr et aux ch?urs et Didier K/Grain à la basse. De la fusion inspirée du maloya, le groupe passe très vite au maloya tout court. Après des années de recherche musicale autour de la soul, du jazz ou du funk, Davy Sicard signe un retour vers ses racines. Un choix qui a fait ses preuves au dernier Printemps de Bourges. Le public du Cirk approuve aussi ce nouveau style. Devant les spectateurs confinés sur les bancs du cirque Roger Lanzac, une foule de fans debouts danse et chante en face de la scène. L'artiste, acclamé bruyamment par les 600 festivaliers présents, ne cache pas sa joie "lé valab èt ek zot, lé bon, lé bon pou lo kèr" ("c'est super d'être avec vous, ça fait chaud au c?ur"). Davy Sicard et son groupe terminent sur des maloyas traditionnels ("Dodo Sia", etc.), le tube reggae "Lé la" et, en guise d'hommage aux "piliers" de la musique locale, un pot-pourri de reprises du Rwa Kaf, d'Alain Peters et de Maxime Laope.

Le charme créole de Lura

Une demi-heure d'entracte plus tard, place à Lura, valeur montante du Cap-Vert. Avec un accompagnement presque entièrement acoustique (piano, batterie jazz, congas, guitare, basse), la jeune chanteuse revisite, elle aussi, les rythmes traditionnels de son pays. Cette similitude ne lui a pas échappé, elle salue d'ailleurs le public en français pour lui dire : "Nous sommes comme vous, La Réunion : Africa!"
Pour introduire la quatrième chanson, elle demande aux spectateurs :"Est-ce que vous savez ce que c'est la "vazulina" ?". Rire général. Mais la "vazulina" désigne en fait une crème hydratante pour les cheveux. C'est aussi un des succès de Lura que le public du Cirk a découvert avec plaisir.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !