Sakifo Musik Festival :

Gnawa amène le Maghreb à La Réunion


Publié / Actualisé
C'est tout le Maghreb qui a trouvé place sous le Chapito ce dimanche soir 7 août 2005. Amazigh Kateb et ses sept complices de Gnawa Diffusion se sont chargés d'organiser le voyage de plus d'un millier de spectateurs. Métissant instruments et sons traditionnels aux rythmes du reggae ou du rap, Gnawa a martelé son message: plus de démocratie, plus de justice, plus de liberté pour les opprimés. Avant eux Thierry Gauliris et Baster avaient donné le ton de la soirée
C'est tout le Maghreb qui a trouvé place sous le Chapito ce dimanche soir 7 août 2005. Amazigh Kateb et ses sept complices de Gnawa Diffusion se sont chargés d'organiser le voyage de plus d'un millier de spectateurs. Métissant instruments et sons traditionnels aux rythmes du reggae ou du rap, Gnawa a martelé son message: plus de démocratie, plus de justice, plus de liberté pour les opprimés. Avant eux Thierry Gauliris et Baster avaient donné le ton de la soirée
Égal à lui-même, fidèle à sa musique et à son public, Thierry Gauliris n'a pas eu besoin de forcer son talent pour conquérir le Chapito. De "Gawé" à "Alon dansé" en passant par "Servis kabaré" et encore "Tein pa la vie", Baster a fait chanter et danser les spectateurs. Le tout dans une nouvelle configuration scénique. Thierry Gauliris, actuellement en pleine préparation de son prochain album, s'est entouré de nouveaux musiciens. Le résultat est probant.
Juste après la prestation de Baster, Gnawa a lancé "salam alaikoum" (que le salut soit sur vous - en arabe) au public qui lui a immédiatement donné la réplique. Derrière son gumbri (guitare traditionnelle des esclaves guinées conduit de force dans le Maghreb au 16 siècle) Amazigh Kateb est impérial. À ses accords de chaabi (rythme traditionnel du Nord de l'Algérie) répondent les sons clinquants des karkabous (sortes de grosses castagnettes) tout droit issu du Sud algérien.
Amazigh Kateb - dont le tee shirt proclame "troupes hors d'Irak, justice en Palestine" -, chante en français, en arabe et en anglais "pour être compris par le plus grand nombre". Les textes parlent tous de liberté et de lutte contre l'injustice.
Ceux qui ne sont pas venus ont eu tort.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !