Compagnie Yun Chane :

Danse avec les émotions


Publié / Actualisé
La compagnie Yun Chane présentera deux pièces "Couleurs de femmes" et "Les anges glissent dans nos rideaux " le jeudi 1er décembre au théâtre de Champ Fleuri et mercredi 7 décembre 2005 à la Salle Vladimir Canter (Campus universitaire du moufia). Les deux spectacles commenceront à 20 heures. L'émotion, ou plutôt les émotions, seront au rendez-vous
La compagnie Yun Chane présentera deux pièces "Couleurs de femmes" et "Les anges glissent dans nos rideaux " le jeudi 1er décembre au théâtre de Champ Fleuri et mercredi 7 décembre 2005 à la Salle Vladimir Canter (Campus universitaire du moufia). Les deux spectacles commenceront à 20 heures. L'émotion, ou plutôt les émotions, seront au rendez-vous
Les répétitions battent leur plein pour la chorégraphe réunionnaise Yun Chane et ses danseuses, Emilie Martinez et Aurélie Manonvillier. La scénographe Florence Drachsler met elle la dernière main aux costumes. Le rideau va se lever tr!ès bientôt...
Si Couleurs de femmes" date de 1995, Yun Chane, entend 10 ans après, donner une autre dimension à cette création. "J'ai évolué dans mon travail de chorégraphe. J'ai envie de revivre le parcours qui m'a menée à créer ce spectacle, et renouer avec lui, même si techniquement, j'ai depuis pris un chemin différent. Cela me permettra de comprendre ce qui a impulsé cette création".

"On est une éponge"

"Couleurs de femmes", Yun Chane en parle avec émotion. C'est un peu de son histoire entremêlée à celles de ses nourrices. "Mes parents étaient commerçants, raconte-t-elle. J'ai été élevée par mes nounous. Et quand on est enfant, on est une éponge. On voit leur souffrance, leur silence. On les absorbe. Et puis un jour, cette somme de mémoire absorbée, mêlée à des choses plus personnelles, surgit ". Chez Yun Chane, cela s'est manifestée par son moyen d'expression d'excellence : la danse. Cette mémoire a été traduite par la gestuelle, le corps et le regard.
C'est toujours dans certaines réalités de l'existence que Yun Chane puise la magie de ses créations. "Je n'aime pas vraiment le mot "inspiration. Je préfère parler de choses qui m'habitent, qui m'ont touchées, qui présentent une cohérence à l'intérieur de moi, et qui un jour se déclenchent".

Un part de mystique

De sa dernière création "Les anges glissent dans nos rideaux", qui sera présenté en avant première à La Réunion, Yun Chane parle peu. On saura seulement qu'elle comprend une part de mystique et qu'elle illustre ces mouvements intérieurs qui influencent les actes. Cette création comprend trois pièces. Une seule, d'une durée de 30 minutes sera présentée à la Salle Canter. Les deux autres seront finalisées au mois de janvier.
Les deux spectacles présentés par la compagnie Yun Chane s'inscrivent dans le cadre de la première édition du festival de danse contemporaine du 28 novembre au 10 décembre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !