Jasmine Caroupapoullé et François Xaxier Dudon organisent les soirées 6micisland :

Du RnB made in USA à la Ravine


Publié / Actualisé
Sorte de Bonny and Clyde de l'avangardisme musical dans l'île, Jasmine Caroupapoullé et François Xavier Dudon vivent téléphone vissé à l'oreille. Les inventeurs des célèbres soirées Keep in Touch récidivent en lançant 6micisland, un nouveau label estampillé RnB. Pour leur première soirée le samedi 14 octobre 2006 à la Ravine Saint Leu, ils ont réussi la prouesse de faire venir des exigeantes stars américaines : Amerie, Ryan Leslie et Latif. Inconnus des plus de trente ans sans ado à charge, ces artistes sont des phénomènes aux Etats-Unis
Sorte de Bonny and Clyde de l'avangardisme musical dans l'île, Jasmine Caroupapoullé et François Xavier Dudon vivent téléphone vissé à l'oreille. Les inventeurs des célèbres soirées Keep in Touch récidivent en lançant 6micisland, un nouveau label estampillé RnB. Pour leur première soirée le samedi 14 octobre 2006 à la Ravine Saint Leu, ils ont réussi la prouesse de faire venir des exigeantes stars américaines : Amerie, Ryan Leslie et Latif. Inconnus des plus de trente ans sans ado à charge, ces artistes sont des phénomènes aux Etats-Unis
Deux cafés allongés, une armada de câbles et de téléphones high-tech dans le sac, un sourire imprimé sur le visage et un langage "morse" difficile à comprendre pour les non initiés... Pour Jasmine Caroupapoullé et François Xavier Dudon, la date butoir approche à pas de géant. Le samedi 14 octobre prochain, Amerie, Ryan Leslie et Latif se produiront sur la scène de la Ravine Saint Leu pour fêter le lancement de leur nouveau label : 6micisland. Que les aficionados des soirées électro Keep in Touch se rassurent, il y en aura d'autres. Les deux producteurs ont juste flairé une nouvelle tendance lourde du monde musical : le RnB et, surtout, ses stars montantes.

110 personnes mobiliséew

Depuis trois mois et jusqu'à la première note du concert, une petite armée de 110 personnes est mobilisée pour que tout soit parfait le jour J. Distribution massive de flyers (supports publicitaires), briefing aux agents de sécurité, réservation d'hôtels, contacts avec les journalistes de France et de Navarre et conversations quotidiennes avec les États-Unis. Il faut dire que les trois artistes programmés provoquent des raz de marées à chacune de leur sortie d'album outre-atlantique. Les ados en sont fans. Cee n'est certainement qu'un début pour 6micisland. Car le but de Jasmine et François Xavier est avant tout de faire venir des stars au sommet de leur gloire pour que La Réunion batte au rythme de la tendance tant qu'elle est chaude.

"L'éloignement ne veut plus rien dire"

"Nous voulons créer des mouvements. À La Réunion, beaucoup de gens ont le sentiment d'être loin de tout. Quand tu es ado, on ne te montre rien, tout paraît inaccessible. Du coup, il y a un complexe d'éloignement. Nous voulons montrer que des têtes d'affiches américaines débarquant à La Réunion, ben oui, c'est possible!", explique Jasmine. La jeune femme de 25 ans est originaire de Saint-Pierre et y a vécu jusqu'à 18 ans, âge auquel elle est partie pour la métropole. À 20 ans, elle entre au célèbre Cours Florent et goûte à l'ivresse des plateaux de cinéma et de télévision. Des rôles dans des "Navarro" (série policière télé), un long métrage, des clips et un tapis rouge cannois plus tard, elle quitte le métier pour rentrer dans son île. L'idée des Keep in Touch germe déjà dans sa tête et quand François Xavier la rejoint à La Réunion, ils lancent le concept. Lui occupait son temps parisien à la gestion du restaurant "la Suite", appartenant au célèbre couple Guetta.

Toujours connectés

De ses années de service au milieu des stars, il a récolté des contacts dans le milieu musical qui ne sont pas étrangers à la réussite de leur label. Entre autres, il tutoie régulièrement Beni Medina, le manager de Will Smith et Mariah Carey. "L'éloignement ne veut plus rien dire. Avec les moyens de communication actuels, que l'on soit à La Réunion, à New York ou à Paris, c'est pareil", explique-t-il. Alors tous les deux jonglent avec les téléphones fax, skype ou encore GPRS pour toujours rester connecté.


Un pteit grain de folie

Et puis il y a ce petit grain de folie, cette volonté, cette chance aussi, qui font de leurs coups d'essai des coups gagnants. Les cinq soirées Keep in Touch ont rempli la Ravine à chaque fois. "Il y a d'abord le feeling puis une grosse partie de providence. Après il y a le sérieux du travail. Nous comptons parmi les rares producteurs à ne pas avoir annulé. En plus, nous accueillons bien les artistes. Le milieu du show biz est petit et ça se sait. Mais il n'y a pas vraiment d'arguments commerciaux pré-établis", poursuit Jasmine.
Et la générosité? Celle qui leur permet toujours de trouver dix minutes à accorder aux gens qui leur envoient des maquettes par dizaine? Ils ont ouvert une porte à ceux qui bidouillaient leur musique dans leur coin sans oser la montrer. Ils parlent d'émancipation, d'ouverture, de langage universel de la musique... "Les gens se lâchent, ça leur fait du bien, c'est un exutoire. Beaucoup ont du potentiel, mais peu y croient", analyse François Xavier.

La Réunion : destination évènement

Le 14 octobre, lorsque Amerie, Ryan Leslie et Latif poseront le pied sur la scène et que les 6 000 personnes que peut contenir la Ravine vibreront aux rythmes RnB, ce sera gagné une fois de plus. "Notre kérosène, ce sont les merci", disent les deux producteurs. Eux qui veulent faire de La Réunion une "destination évènement" à l'image d'Ibiza (Espagne) ou Marrakech (Espagne), et qui ont pour projet d'exporter leur label" Keep in Touch" pour une soirée à Bercy (Paris) l'année prochaine, ne s'embarrassent pas de complexes mal placés. Leur devise se résume à ""pas capable" est mort sans essayer ".
Alors à l'impossible, ils se sont tenus.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !