Deuxième édition du festival du film de la Réunion :

La Réunion déroule son tapis rouge


Publié / Actualisé
En présence notamment de Claude Brasseur qui sera président du jury, de Samuel le Bihan, Maria Schneider ou encore Julie Depardieu, le festival du film de la Réunion deuxième du nom se déroulera du 28 novembre au 2 décembre 2006. Une pleïade de grands noms du septième art pour un festival placé sous le signe des rencontres et qui prend de l'ampleur.
En présence notamment de Claude Brasseur qui sera président du jury, de Samuel le Bihan, Maria Schneider ou encore Julie Depardieu, le festival du film de la Réunion deuxième du nom se déroulera du 28 novembre au 2 décembre 2006. Une pleïade de grands noms du septième art pour un festival placé sous le signe des rencontres et qui prend de l'ampleur.
Donnant la part belle aux réalisateurs de premiers et seconds long métrage mais aussi au public réunionnais, le festival du film de la Réunion deuxième du nom se déroulera du 28 novembre au 2 décembre. Comme dans tout festival, un jury de choix décernera un prix au meilleur film en compétition. Présidé par Claude Brasseur, il sera composé de personnalités en vue de métropole et d'acteurs locaux du cinéma, des médias et de l'économie. Ainsi, Samuel le Bihan, que l'on a pu voir, entre autres, dans " A vendre ", " Venus Beauté Institut " ou encore " le Pacte des loups " et Maria Schneider qui a donné la réplique à Marlon Brando, Jack Nicholson et Alain Delon feront partie de son équipe. Saïd Taghmaoui, révélé par " La Haine ", Antoine Duléry, qui a joué notamment, dans " Camping ", " Brice de Nice ou encore " Mariages ", participeront aussi aux délibérations. Par ailleurs, Frédéric Bouguet Grilhi, directeur d'antenne de RFO, Françoise Kersebet, de la direction régionale des affaires culturelles et Dominique Palant Lavit d'Hautefort apporteront un regard extérieur au microcosme du cinéma.



Rire, pleurer ou réfléchir



Du côté des films, quatre exclusivités sont annoncées. Le festival s'ouvrira avec " la Vallée des Fleurs " de Pan Nalin, qui sortira en France en janvier 2007, et se clôturera avec " La Californie " de Jacques Fieshi. En compétiton, six films se disputeront le prix du jury. " Pardonnez moi " de Maïwen le Besco avec Helène de Fougerolles, " Sept ans " de Jean Pascal Hattu avec Cyril Troley, " Ne le dis à personne " de Guillaume Canet avec François Berléand, " Nue Propriété " de Joachim Lafosse avec Yannick Renier, " La faute à Fidel " de Julie Gavras avec Julie Depardieu et " Les Fragments d'Antonin " de Gabriel le Bomin, avec Anouk Grinberg, seront présentés. Des univers différents à découvrir pour rire, pleurer ou réfléchir.

Pour le public, trois soirées cinéma auront lieu les 29, 30 novembre et 1er décembre sur la plage des Brisants à Saint-Gilles. Une occasion de découvrir des films en exclusivité et qui ne seront pas forcément programmés dans les salles obscures réunionnaises lors de leur sortie. Des projections publiques sont également prévues au Ciné Cambaie : pour 10 euros, les amateurs visionneront trois films les 1, 2 et 3 décembre 2006. Parallèlement, les passionnés pourront partager leur amour du septième art avec les professionnels reconnus invités. Des ateliers de cinéma seront ouverts à des groupes scolaires, aux professionnels locaux et aux cinéphiles. Une occasion à ne pas manquer de rencontrer et d'échanger avec des grands noms du cinéma.





Entretien avec Fabienne Redt, responsable du festival du film de la Réunion



" Dinard ou Valenciennes ont leur importance, pourquoi pas la Réunion? "



Quelle est l'intérêt d'avoir un festival du film pour la Réunion?



L'intérêt est de s'inscrire dans le parcours des festivals français des premiers et seconds longs métrages. On aimerait que le festival du film de la Réunion devienne une étape importante sur le parcours de ces films. Des festivals comme Dinard ou Valenciennes ont leur importance, pourquoi pas la Réunion?



Comment avez vous fait pour convaincre les personnalités de venir y participer?



Nous avons fait appel à un consultant pour la programmation. J'ai par ailleurs rencontré Claude Brasseur au festival de Cannes qui s'est montré intéressé par venir. En plus, lors du premier festival, des acteurs comme Jean-Paul Rouve ou Mélanie Doutey sont venus et sont repartis contents. Ils en ont certainement parlé autour d'eux et ça fait une publicité incroyable.



Le festival a-t-il une thématique particulière?



Nous avons sélectionné des films d'univers différents mais qui sont tous des premiers ou seconds longs métrages. L'idée est de faire un mélange entre les films grand public, comme " Ne le dis à personne " de Guillaume Canet par exemple, avec des films plus intimistes. Nous cherchons à ammener les gens à aller voir toutes sortes de films et notamment, des films qu'ils ne seraient pas allés voir en payant leur place.



Des rencontres sont aussi organisées. Quel est le but?



Nous souhaitons mettre les invités à la portée des réunionnais mais aussi faire découvrir des talents et dévelloper l'activité à la Réunion comme terre de tournage. L'année dernière, Patrick Levy est venu. Il a décidé de tourner son film dans l'île alors qu'initialement, il devait le faire en Aquitaine. Un autre projet est de faire aboutir celui de Daniel Vaxelaire et Franck Alfirevic. Ils souhaitent adapter le roman de Daniel Vaxelaire " Chasseur de noirs " parut en 1988. Nous souhaitons vraiment que cela se fasse.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !