Les musiciens indiens qui accompagnent Firmin Viry sont arrivés :

Kayamb et veena sont là, la fête peut commencer!


Publié / Actualisé
Les huits musiciens indiens qui accompagneront Firmin Viry lors de son concert du 19 novembre sont arrivés mardi 13 novembre 2006 à l'aéroport de Gillot. Il ont été accueillis par l'artiste lui même, pour un premier maloya partagé.
Les huits musiciens indiens qui accompagneront Firmin Viry lors de son concert du 19 novembre sont arrivés mardi 13 novembre 2006 à l'aéroport de Gillot. Il ont été accueillis par l'artiste lui même, pour un premier maloya partagé.
Pieds nus, le même couvre chef bien connu, le sourire et la joie, Firmin Viry chante... Les huit musiciens qui l'accompagneront samedi sont bien arrivés ce mardi 13 novembre 2006 à l'aéroport de Gillot. La petite péripétie de l'arrivée n'a pas entamé l'enthousiasme des retrouvailles : le chantre saint-pierrois roule du kayamb et embrasse ses confères venus du Kerala. Tout était bien organisé... Seule manquait l'information selon laquelle il faut avoir 50 euros en poche pour entrer à la Réunion. Ils n'avaient que des roupies. Une heure à parlementer plus tard, ils foulent enfin le sol de la Réunion, la joie est bien là et toute l'histoire semble oubliée. "C'est une nouvelle expérience pour nous, mais nous sommes contents de participer à ce mariage musical ", dit l'un d'entre eux. Firmin Viry ne le contredira pas : " tous ces musiciens sont pro, Firmin Viry n'est pas pro. Ils sont la racine de mes ancêtres du Kerala ", dit-il.



Mariage de deux musiques



Et c'est peu dire. Tous sont de véritables artistes accomplis en Inde qu'ils sillonnent de Madras à Delhi pour donner leurs spectacles. Certains composent également des musiques pour la plus grande industrie cinématographique du monde, donnent des cours et d'autres sont internationalement reconnus. Maya Varma, descendante de maharajah, est une des plus illustres et enseigne la " veena " à Trivamdrum, dans le sud de l'Inde. Marier la musique traditionnelle du Kerala avec son maloya, c'est ce que cherche à faire Firmin Viry dans son dernier album " Memoir in pep ". Samedi, ils accomplira l'alliance des deux musiques sur la scène du théâtre de Saint-Gilles. Pour les artistes indiens, l'aventure réunionnaise dure jusqu'au 27 novembre. Ils donneront, entre autres, un concert au Port le mardi 22 novembre, participeront à des stages de flûte, tabla, veena et autres instruments de leur région. Des rencontres avec le conservatoire du musique et des animations dans deux établissements scolaires de Saint-Louis sont également organisées. Autant puiser la culture à sa source!
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !