Ouverture du deuxième festival du film de la Réunion :

Une semaine placée sous le signe du septième art


Publié / Actualisé
Les membres du jury sont arrivés les premiers lundi 27 novembre 2006 pour l'ouverture du second festival du film de la Réunion. Claude Brasseur, Charlotte Valendray, Antoine Duléry, Samuel le Bihan et Saïd Taghmaoui se sont retrouvés le soir au Novotel de l'Hermitage pour une première soirée pays. Ravis d'être là et bien déterminés à profiter de l'île mais aussi à promouvoir le cinéma à la Réunion et la Réunion dans le monde du cinéma.
Les membres du jury sont arrivés les premiers lundi 27 novembre 2006 pour l'ouverture du second festival du film de la Réunion. Claude Brasseur, Charlotte Valendray, Antoine Duléry, Samuel le Bihan et Saïd Taghmaoui se sont retrouvés le soir au Novotel de l'Hermitage pour une première soirée pays. Ravis d'être là et bien déterminés à profiter de l'île mais aussi à promouvoir le cinéma à la Réunion et la Réunion dans le monde du cinéma.
Ambiance chaleureuse et détendue, presque de vacances. Lundi 27 novembre, les membres du jury de la deuxième édition du festival du film de la Réunion ont posé leurs valises dans l'ouest de l'île pour une semaine placée sous le signe des premiers et seconds longs métrages mais aussi de la détente. Entre Charlotte Valendray, Samuel le Bihan, Saïd Taghmaoui, Claude Brasseur et Antoine Duléry, les relations sont amicales et la joie d'être là visible. " Aller à la Réunion? Peu de gens diraient non! ", sourit Charlotte Valendray. La comédienne que l'ont a pu voir natomment dans " Les Cordiers juges et flics " est déjà venue dans l'île jouer un texte de Jean-Paul Sartre mais n'a pas eu l'occasion de revenir. " Le cinéma est une ouverture sur le monde, sur la vie. J'ai vu qu'ici, il n'y avait pas de cartes payables au mois comme en métropole. Payer sa place 8 euros, c'est très cher et avec une carte, on pourrait y aller autant de fois que l'on veut. En plus, ce genre de dispositif permet l'émergence de premiers films puisque les gens peuvent se permettre de prendre des risques dans leurs choix. Ca me paraît important de soutenir cette idée à la Réunion", explique-t-elle.



" Emotion first! "



Quant à Samuel le Bihan, ce sont plutôt les paysages qui l'intéresse. L'acteur du Pacte des Loups ou de Venus Beauté Institut en est à son troisième voyage dans l'île et trouve les " décors très forts. Ils sont peu utilisés mais très intéressants. Je sais que c'est compliqué car il faut apporter le matériel mais tout ce qui est visible, c'est 50% de l'histoire et on peut rêver autour des décors ". De là à écrire une histoire qui se déroulerait dans l'île? Pourquoi pas... " La Réunion est une île qui assume son statut de dépendance et d'indépendance. Le touriste ne se sent pas comme un intrus. Il y a un mélange d'autonomie et d'ouverture ", poursuit-il. Tous fascinés par l'île? En tout cas, tous ravis d'être là. " Je suis heureux d'être invité dans ce pays que je ne connais pas. C'est une idée extraordinaire d'avoir baptiser une île avec un nom comme la Réunion. En plus, je suis vraiment ravi de retrouver mes camarades. C'est un peu des vacances avec certaines obligations ", explique Claude Brasseur, le président du jury. De son côté, Antoine Duléry ne cache pas son côté jovial et sa joie d'être entre collègues sous les tropiques. Il " adore les montagnes, l'ambiance des festivals " et " s'emmerde vite sur les plages ". Des projets de balades et de découverte plein la tête, les membres du jury devront quand même trouver du temps pour s'enfermer dans les salles obscures. Car la sélection est de haute qualité. "Emotion First! " plaisante l'acteur pour expliquer ce qui guidera son vote. Et des films qui ont des choses à dire, il y en aura. La série débute ce soir avec " La Vallée des Fleurs " de Pan Nalin avec Milind Soman, un film hors compétition mais qui s'annonce déjà comme un concentré d'émotions. Nul doute que les plaisirs de la Réunion sont compatibles avec les plaisirs du septième art.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !