Mayra Andrade en concert :

L'autre soleil venu du Cap Vert


Publié / Actualisé
Après avoir fait sensation lors de son passage au dernier festival Sakifo, la jeune chanteuse d'origine cap-verdienne Mayra Andrade est de retour dans l'île pour deux concerts. Elle jouera son premier album " Navega " le 8 juin 2007 à 20 heures au théâtre de Champ Fleuri et le 9 juin à 20 heures au théâtre de plein air de Saint-Gilles (photo archives).
Après avoir fait sensation lors de son passage au dernier festival Sakifo, la jeune chanteuse d'origine cap-verdienne Mayra Andrade est de retour dans l'île pour deux concerts. Elle jouera son premier album " Navega " le 8 juin 2007 à 20 heures au théâtre de Champ Fleuri et le 9 juin à 20 heures au théâtre de plein air de Saint-Gilles (photo archives).
De cosmopolite, Mayra Andrade n'a pas que l'histoire. Elle en a le rythme et la couleur. La jeune chanteuse d'origine cap verdienne pose ses valises pour la seconde fois à la Réunion pour deux concerts au théâtre de Champ Fleuri le 8 juin et au théâtre de Saint-Gilles le 9.
Elle avait déjà ému le public réunionnais lors de sa prestation remarquée au dernier festival Sakifo et jouera cette fois, les mélodies métissées de son premier album, " Navega ". Cet opus est le fruit de nombreuses "world " collaborations et de choix artistiques judicieux, jamais précipités. Chose rare vu la jeunesse de la diva. Mais ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ? En tout cas, Mayra Andrade pourrait être un euphémisme de voyage. Elle est née à Cuba, a grandit entre le Sénégal, l'Angola, Allemagne et le Cap Vert. Elle vit à Paris depuis 2003. Enfant, elle écoute des comptines brésiliennes et perce avec une chanson en créole capverdien qui, à l'âge de 16 ans, lui permet de remporter la médaille d'or des jeux de la francophonie disputée par 35 candidats au Canada.

" Sur les flots "

Elle enchaîne ensuite les scènes, à Praia et Mindelo (Cap Vert), puis à Lisbonne, et en France, à partir de 2002, de petite salle parisienne en grand festival d'été. Elle assure la première partie de Cesaria Evora, sa compatriote, au New Morning. Au Brésil, elle représente encore une fois son pays, pour un "single" au profit de la lutte contre le Sida avec notamment Lenine et Chico Buarque. En 2005, Aznavour l'invite sur son nouvel album pour un duo en français. C'est en 2005 qu'elle sort son premier album "Navega " (Sur les flots) qu'elle jouera lors de ses deux soirées réunionnaises. Un album résolument acoustique qui mise avant tout sur la simplicité et l'authenticité. Elle y évoque les difficultés de l'amour, la démocratie bafouée ou le temps qui passe. Mêlant classe, retenue, grâce et aplomb à la fois, elle subjugue partout où elle passe. Puisant dans les ressources du monde, elle emmène dans ses valises son percussionniste brésilien de Salvador de Bahia, Zé Luis Nascimento qui était absent pour Sakifo, Ricardo Feijao le bassiste de Rio, Nelson Ferrera Neto le guitariste de São Paulo et Tarcisio Pinto Gondin le guitariste de Fortaleza. Une belle équipe couleur monde et à dominante Brésil qui laisse présager le meilleur.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !