Fête de la musique à Saint-Denis :

Maloya, métal et bollywood


Publié / Actualisé
Du maloya au rock métal en passant par le bollywood, le latino, le reggae ou le rap, la 26ème édition de fête de la musique à Saint-Denis a été celle de tous les rythmes ce jeudi 21 juin 2007. Jusqu'à tard dans la nuit des dizaines d'artistes et des milliers de mélomanes ont chanté et dansé dans les rues de Paris, de la Victoire et au Barachois. Les mêmes accents et rythmes de fêtes ont résonné dans toutes les communes de l'île(voir aussi en rubrique évenements)
Du maloya au rock métal en passant par le bollywood, le latino, le reggae ou le rap, la 26ème édition de fête de la musique à Saint-Denis a été celle de tous les rythmes ce jeudi 21 juin 2007. Jusqu'à tard dans la nuit des dizaines d'artistes et des milliers de mélomanes ont chanté et dansé dans les rues de Paris, de la Victoire et au Barachois. Les mêmes accents et rythmes de fêtes ont résonné dans toutes les communes de l'île(voir aussi en rubrique évenements)
Les nez en trompette ont fait la fête et les cors aux pieds ont été oubliés l'espace d'une soirée. Le temps de donner libre cours à tous les courants, styles et sons musicaux. Dans toute l'île la musique a fait la fête pour la 26ème consécutive. Et cette année à Saint-Denis, les petits plats ou plutôt les petits rythmes ont été mis dans les grands dans la soirée du jeudi 21 juin.
Du jardin de l'État au Barachois, la rue a été livrée aux artistes, confirmés ou d'un jour, ainsi qu'au public, averti ou amateur de découverte.
Sur les podiums aménagés le long des rues et sur les places, tous les talents ont pu se faire apprécier. Alors que les roulèr et autres tambours répondaient aux violons et aux guitares, les accents rauques du rock métal se mêlaient au accents chaloupés du bollywood.
Le mélange des genres a été plus qu'heureux.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !