Du 6 au 10 août 2008 Sakifo à Saint-Pierre :

Déferlement musical en vue


Publié / Actualisé
10 000 billets déjà vendus sur les 30 000 mis en vente. Des hôtels et autres structures d'hébergement qui commencent à afficher complet - mais il reste encore des chambres. Un camping de 600 places installé au stade Casabona prêt à accueillir les festivaliers. Des grands parkings, des navettes, des réductions sur les hébergements et les activités de loisirs: la 5ème édition du Sakifo - et première du genre à Saint-Pierre - est sur de bons rails. "C'est la première fois que tout le tissu économique et associatif d'une région s'investit à ce point dans le festival" se réjouit Jerome Galabert, le producteur du Sakifo
10 000 billets déjà vendus sur les 30 000 mis en vente. Des hôtels et autres structures d'hébergement qui commencent à afficher complet - mais il reste encore des chambres. Un camping de 600 places installé au stade Casabona prêt à accueillir les festivaliers. Des grands parkings, des navettes, des réductions sur les hébergements et les activités de loisirs: la 5ème édition du Sakifo - et première du genre à Saint-Pierre - est sur de bons rails. "C'est la première fois que tout le tissu économique et associatif d'une région s'investit à ce point dans le festival" se réjouit Jerome Galabert, le producteur du Sakifo
"Sur présentation d'un billet de concert, une cinquantaine de prestataires en hébergement, activités de loisirs et même des artisans pratiqueront une réduction de 10 ) 20% sur leurs produits" annonce Olivier Néry de la CIVIS (communauté de communes de sud) dans la conférence de presse que les organisateurs du Sakifo ont tenus ce mardi 15 juillet 2008.
"Trois navettes de bus seront mises à la disposition des festivaliers entre les trois grands parkings situés aux entrées de la ville et les différentes scènes. Les rotations se feront toutes les 20 minutes jusqu'à 5 heures matin. Le tarif est fixé à 1 euro" ajoute un représentant de la commune de Saint-Pierre.
Une consigne sera disponible gratuitement à l'entrée du village, des assistantes maternelles assureront, contre rétribution, la garde des enfants. Des bars et des restaurants sur tout le site.

Prix attractifs

Tout semble avoir été pensé pour faire de la première édition sudiste du festival une grande fête. Même les prix se sont faits plus abordables : un billet unique de 25 euros par soirée donne accès à tous les concerts programmés le soir en question. Les années précédentes, pour assister à tous les spectacles il fallait débourser entre 50 et 60 euros par soirée.
Rappelons qu'en plus du village du festival à Ravine Blanche, l'autre site du Sakifo, baptisé " Sakifo dans la ville ", prend place au c?ur de la cité, aux abords de la mairie. Totalement gratuit, il comportera trois scènes et devrait être entièrement piéton. Orange, partenaire privilégié du festival, disposera de son propre plateau artistique, sur la place de l'hôtel de ville.
L'amphithéâtre naturel du port constituera une seconde scène, dédiée à la poésie urbaine et au slam. Quant à la troisième scène, consacrée au son épicé et coloré, elle prendra place dans le village de Terre-Sainte. C'est là qu'aura notamment lieu le traditionnel riz chauffé du dimanche, avec le groupe Ziskakan. Les bars et les restaurants du périmètre s'associeront à l'événement en proposant des menus spéciaux ainsi que des petits concerts gratuits.



Musique, musique et musique

Côté musique, parmi les têtes d'affiche, on compte, notamment Cali, Dionysos, Tiken Jah Fakoly, Firmin Viry ou Nathalie Natiembé. L'Australien Jeff Lang, les Françaises Cocorosie et Emilie Loizeau seront également présentes. 
Une large place est faite cette année à la musique nigériane, très en vogue actuellement sur la scène internationale. Ainsi les venues de la chanteuse soul Asha, du groupe Seun Kuti et bien sûr du grand guitariste Keziah Jones sont programmées.
Au rayon surprises et nouveautés, on attend la chanteuse américaine Brisa Roché, à la pop vintage " inclassable ", la formation Tinariwen, composée de bluesmen touaregs, le groupe de rock alternatif indien Avial, le DJ électro Agoria, " l'un des meilleurs du moment " et quelques piliers du mouvement techno regroupés sous le label parisien Expressillon. 

Citons aussi la troupe franco-américaine Moriarty et le reggaeman français Bazbaz. Enfin, quelques dignes représentants de la musique locale seront présents tels que Baster, Gramoun Sello, Sal Paradise ou Lo Griyo.



* Infos et billetterie : www.sakifo.com - 02 62 32 11 29 
Billets en vente également au Virgin Mégastore à Saint-Denis, sur Orange World (pour les abonnés) au 211 à Saint-Leu et sur otébiyé

* Renseignement sur les possibilités d'hébergement auprès de l'OTI, office de tourisme du Sud 02 62 31 80 54
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !