Irène Frain sort son livre :

En mémoire des esclaves de Tromelin


Publié / Actualisé
À l'occasion de la sortie du livre d'Irène Frain, "Les naufragés de l'île Tromelin" et des conclusions de la seconde campagne de fouilles archéologiques sur cette île, la MCUR (maison des civilisations et de l'unité réunionnaise) organise deux conférences les mercredi 15 et vendredi 17 avril 2009. Il s'agira d'aborder les conditions de vie de ces "esclaves oubliés". Pour l'occasion, l'historienne Irène Frain ainsi que les archéologues Max Guérout et Thomas Romon seront présents pour retracer la campagne de fouilles et de découvertes commencée en 2006 et poursuivie en 2008.
À l'occasion de la sortie du livre d'Irène Frain, "Les naufragés de l'île Tromelin" et des conclusions de la seconde campagne de fouilles archéologiques sur cette île, la MCUR (maison des civilisations et de l'unité réunionnaise) organise deux conférences les mercredi 15 et vendredi 17 avril 2009. Il s'agira d'aborder les conditions de vie de ces "esclaves oubliés". Pour l'occasion, l'historienne Irène Frain ainsi que les archéologues Max Guérout et Thomas Romon seront présents pour retracer la campagne de fouilles et de découvertes commencée en 2006 et poursuivie en 2008.
Cette campagne de fouilles a eu lieu sur l'épave de l'Utile. C'est un navire négrier qui s'est échoué sur l'île Tromelin le 31 juillet 1761. Il transportait illégalement les esclaves malgaches. En septembre 1761, l'équipage est reparti en abandonnant sur l'île les 60 esclaves qui ont contribué à construire le bateau de sauvetage. C'est 15 ans plus tard que les 8 derniers survivants ont été récupérés. Mais on ignore alors comment s'est organisée leur survie tout le long de leur séjour.

C'est pour obtenir des réponses à cette question qu'une première campagne est lancée en 2006 dans le cadre du projet "esclaves oubliés" parrainé par l'UNESCO. Max Guérout, une équipe du Groupe de Recherches en Archéologie Navale et une équipe de La Réunion effectue des fouilles maritimes sur l'Utile. En 2008, Thomas Romon rejoint l'équipe archéologique dans le cadre de la deuxième campagne de fouilles. D'importantes découvertes sur les conditions de survie des "esclaves oubliés" sont alors faites.

C'est pour faire part de ces découvertes que la MCUR organise ces deux conférences. D'abord avec Irène Frain le mercredi 15 avril à 18 heures à l'hôtel de région. Puis avec Max Guérout et Thomas Romon le vendredi 17 avril à 19 heures au campus universitaire du Tampon. A noter que l'historienne dédicacera son livre le mercredi 15 avril à 17 heures dans le hall de la Région, le samedi 18 avril à 15 heures chez Virgin et à 15 heures 50 à la librairie Autrement à Saint-Denis.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !