Semaine créole 2009 :

Saint-Denis bouge


Publié / Actualisé
Le Maire de Saint-Denis a révélé, ce jeudi 22 octobre, le programme de la ville pour cette semaine créole, qui démarre ce jour. La créolité sera à l'honneur dans la plupart des quartiers de Saint-Denis. De la Montagne au Moufia en passant par Saint-Bernard, tous les dionysiens pourront jouir de nombreux évènements organisés en l'honneur de la langue issue du métissage réunionnais.
Le Maire de Saint-Denis a révélé, ce jeudi 22 octobre, le programme de la ville pour cette semaine créole, qui démarre ce jour. La créolité sera à l'honneur dans la plupart des quartiers de Saint-Denis. De la Montagne au Moufia en passant par Saint-Bernard, tous les dionysiens pourront jouir de nombreux évènements organisés en l'honneur de la langue issue du métissage réunionnais.
La culture créole, son histoire, ses traditions, sa langue, ses arts vivants tout comme son art de vivre sont des aspects essentiels de l'identité réunionnaise qui se retrouveront notamment à la médiathèque de Saint-Denis. Des rencontres avec de fervents défenseurs du créole tel qu'Axel Gauvin, président de Lofis lang kreol La Rényon ou encore Lambert-Felix Prudent, rédacteur en chef de la revue Etudes Créoles, mais également des projections de films comme Tangar Fomkezer seront proposés au public tout au long de cette semaine, du 23 au 31 octobre.
Une projection consacrée à Danyèl Waro, notamment, devrait attirer les foules.

Pour les grands comme pour les petits, toujours à la médiathèque, des ateliers autour du conte seront animés par des auteurs et illustrateurs parmi lesquels un écrivain tibétain, un conteur touareg ou encore Charb, caricaturiste et directeur du journal satirique Charlie Hebdo en visite sur l'île pour l'occasion.

Au chaudron, des concerts et de nombreuses activités seront organisés par les différentes associations qui ?uvrent tout au long de l'année pour les âmes de ce quartier.

Cette semaine créole se tient au moment même où une charte bilingue français-créole est sur le point d'être votée par la commune du Port. Une charte qui imposerait l'usage du créole, aux côtés du français, auprès de divers services de la mairie. Pour René-louis Postel, adjoint au maire de Saint-Denis délégué à la culture, cette semaine, tout comme cette charte, constituent des "moments forts de reconnaissance du métissage réunionnais. Nous sommes à l'intersection de cinq cultures différentes qui viennent du monde entier. Ce serait dommage de ne pas mettre en valeur l'intra-culturalité que nous avons".

Concernant la charte du bilinguisme défendue par Axel Gauvin, René-louis Postel précise toutefois que "c'est une approche progressive. On ne doit pas l'imposer. La culture, c'est la population qui la fait".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !