Parc Expobat de Saint-Paul - 50 artistes sur scène :

Zorro Chang i sa "Met sa ho"


Publié / Actualisé
L'événement "974 Met Sa Ho" approche. Le samedi 11 août 2012, le Parc Expobat de Saint-Paul prendra pour l'occasion des allures de dancefloor géant. Ce sont près d'une cinquantaine d'artistes qui se succèderont sur scène. Parmi eux, Zorro Chang. L'artiste, de son vrai nom Giovanni Moussa, proposera d'embarquer le public dans son univers unique, mélangeant aussi bien reggae et pop-rock que séga et hip hop. Interrogé par Imaz Press Réunion, celui que l'on surnomme également "Le Lion de Sainte-Thérèse" revient sur son parcours et ses projets. Alé di partou Zorro Chang lé la !
L'événement "974 Met Sa Ho" approche. Le samedi 11 août 2012, le Parc Expobat de Saint-Paul prendra pour l'occasion des allures de dancefloor géant. Ce sont près d'une cinquantaine d'artistes qui se succèderont sur scène. Parmi eux, Zorro Chang. L'artiste, de son vrai nom Giovanni Moussa, proposera d'embarquer le public dans son univers unique, mélangeant aussi bien reggae et pop-rock que séga et hip hop. Interrogé par Imaz Press Réunion, celui que l'on surnomme également "Le Lion de Sainte-Thérèse" revient sur son parcours et ses projets. Alé di partou Zorro Chang lé la !
* Vous serez sur la scène du "974 Met Sa Ho" le samedi 11 août au Parc Expobat de Saint-Paul, qu'est-ce que vous allez proposer ?

"Le public pourra entendre deux morceaux dont peut-être une nouvelle chanson".

* En 2010, vous avez remporté le prix Alain Peters, que retenez-vous de cette expérience ?

"Ce prix, c'était un grand honneur de se le voir décerner, d'autant que le jury était composé de professionnels de la musique. C'est aussi une reconnaissance à travers eux. Cela m'a permis d'aller jouer à Marseille et de voir ce qu'il se passe ailleurs".

* Quelle est, selon vous, la clé de votre réussite ?

"C'est le travail et l'amour de la musique tout simplement. Et le public nous rend ça. Il faut aussi savoir se remettre en question".

* Vous avez débuté en tant que DJ...

"Oui, j'ai fait mes débuts en tant que DJ au sein de l'association Aktion R à Saint-Denis. J'ai voulu prendre un jour le micro pour voir ce que ça donne et c'est parti tout seul. Je me suis mis à chanter dans les boîtes de nuit, les fêtes de quartier puis j'ai travaillé sur des compils avec Dj Dan ou encore Aktion R. Il y a eu ensuite le premier titre officiel en 2007 et le premier album en 2009.

* Quelles sont vos sources d'inspiration ?

"Je n'ai pas vraiment de sources d'inspiration, ça peut être un artiste, une musique, un morceau que j'écoute qui me donne envie de travailler dessus. J'essaie toujours d'innover".

* Y a-t-il des thèmes qui vous tiennent à c?ur ?

"Je n'ai pas non plus de thème en particulier. C'est au feeling, cela dépend de la sensibilité du moment même si parfois je m'impose des thèmes".

* Quels sont projets futurs ?

"Je prépare actuellement un album pour fin 2012, voire début de l'année 2013. Un album très différent du premier, - "Sa bon kalité sa baye", ndlr -, qui était assez éclectique avec différents genres musicaux. Celui-ci sera plus dancehall, avec des ballades, des sons plus hip hop. Ce sera du Zorro Chang mais différent. Indépendamment de ce projet d'album, deux titres sont bientôt à retrouver sur les ondes, "Ghetto gyal Wyne" et "K Frine". Un clip "Ker Maron sa" est également sorti cette semaine sur le net".

Propos recueillis par Émilie Sorres pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !