Cité des Arts - Les amateurs étaient invités à auditionner pour le spectacle d'ouverture du festival Danse Péi :

PHOTOS : "Anagramme dansée" : "et toi c'est quoi ta danse ? "


Publié / Actualisé
La Cité des Arts était au rythme d'une audition de danse ce dimanche 24 juillet 2016, pour laquelle les amateurs étaient à l'honneur. Céline Amato, chorégraphe de la compagnie Artefakt, cette dernière recherchait des personnalités pour le spectacle d'ouverture du festival Danse Péi. Ce spectacle épousera l'architecture de la cité, dont la création sera faite autour et dans l'espace qui compose le bâtiment. Produit par l'association MOV_A, ce tableau du festival aura la particularité de ne réunir que des amateurs, venus auditionner ce dimanche, et visiblement très stressés. Défi, vocation, coup de tête, une vingtaine de groupes ont dansé devant la "maîtresse du jeu", qui a créé l'évènement en croire les danseur(se)s. "C'est une vraie audition, c'est très rare à La Réunion"... pouvait-on entendre derrière la porte du studio. Musique.
La Cité des Arts était au rythme d'une audition de danse ce dimanche 24 juillet 2016, pour laquelle les amateurs étaient à l'honneur. Céline Amato, chorégraphe de la compagnie Artefakt, cette dernière recherchait des personnalités pour le spectacle d'ouverture du festival Danse Péi. Ce spectacle épousera l'architecture de la cité, dont la création sera faite autour et dans l'espace qui compose le bâtiment. Produit par l'association MOV_A, ce tableau du festival aura la particularité de ne réunir que des amateurs, venus auditionner ce dimanche, et visiblement très stressés. Défi, vocation, coup de tête, une vingtaine de groupes ont dansé devant la "maîtresse du jeu", qui a créé l'évènement en croire les danseur(se)s. "C'est une vraie audition, c'est très rare à La Réunion"... pouvait-on entendre derrière la porte du studio. Musique.

Passionnés, amateurs et talentueux Les candidats qui ont auditionné ce dimanche à la Cité des Arts pour espérer intégrer le groupe qui ouvrira le festival Danse Péi ont tout donné devant la chorégraphe de la compagnie Artefakt, qui "ouvrait une porte" à la création, et souhaitait rencontrer ceux qui font la danse. "Le message véhiculé est aussi celui de la danse pour tous". D'où l'on vient, ce que nous sommes font les pas que nous dansons, tel était le leitmotiv de cette audition particulière.

Le stress n'a pas entâché l'énergie des danseurs, parfois très jeunes. "Habiter l'espace" était ce que recharchait précisément la chorégraphe, qui préfère se décrire comme une "maîtresse de jeu" qui souhaite "accompagner" plutôt que de diriger la création. Après une brève présentation, les groupes ont pu commencer leur prestation. Parfois longue, parfois indécise, ou très précise, tous les styles se sont cotoyés dans le studio de la Cité des Arts : hip-hop, contemporain, modern jazz, en solo, à plusieurs, expérimentés ou novices à l'exercice, les artistes ont su jouer de l'espace et du tempo. Dernière exigence de la chorégraphe : trouver un lieu dans la Cité qui soit propice à l'inspiration du danseur, et d'en faire une photo. Cette dernière volonté sera surement déterminante pour les artistes auditionnés.

"Anagramme dansée" est une invitation à la création, spectacle qui investira les espaces de la Cité des Arts (surtout ses extérieurs) pour "l'escapade"de l'édition 2016 du festival Danse Péi. "Un jeu" pour lequel Céline Amato recherchait ce dimanche des personnalités artistiques, avec qui elle travaillera à la création. Loin de l'académique technique, l'audition qui relevait de la rencontre entre mordus de danse, était ouverte à tous. La représentation publique est prévue pour le 8 octobre prochain, le temps de travailler l'anagramme de l'art dansé.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !