Ça s'est passé un 19 décembre :

1852 - Le poète et journaliste Eugène Dayot rend son dernier souffle


Publié / Actualisé
19 décembre 1852, le poète et journaliste Eugène Dayot meurt à l'âge de 42 ans. Il avait été frappé par la lèpre - une maladie alors incurable -, probablement lors d'un voyage à Madagascar
19 décembre 1852, le poète et journaliste Eugène Dayot meurt à l'âge de 42 ans. Il avait été frappé par la lèpre - une maladie alors incurable -, probablement lors d'un voyage à Madagascar

"En 1839, Dayot fonde son journal, Le Créole, et devient feuilletoniste dans Le Courrier de Saint-Paul en y publiant Bourbon Pittoresque. L'histoire fait revivre au lecteur les combats qui se sont déroulés à l'île de la Réunion au XVIIIe siècle et qui opposaient les Blancs de la côte notamment Mussard et Touchard aux Noirs marrons Diampare, Pyram, Cimendef et Mafate. Ses descriptions des aspects de l'île sont détaillés et ses portraits touchants" écrit le site mi-aime-a-ou.com.

Eugène Dayot est de tous les combats humanitaires. Il lutte en particulier pour l'émancipation des esclaves, ce qui ne lui vaudra pas la sympathie de ses concitoyens, dit encore le site.

"Eugène Dayot est le seul poète de cette période qui a vécu entièrement dans l'île. Il reprochera lui-même à ses concitoyens de se tourner trop vite vers la métropole" poursuit mi-aime-a-ou.com

Eugène Dayot est enterré au cimetière marin de Saint-Paul.

So œuvre poétique est forcément marquée par la maladie ainsi que le montre "Le Mutilé", l'un de ses plus célèbrs poèmes.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !