MENU

Spectacle - "Piaf fait son cinéma" à la Halle des Manifestations du Port :

La Môme, en musique, en délires et en hologramme


Posté par
Le 20 mai prochain, sur la scène de la Halle des manifestations du Port, Nicole Dambreville endosse le rôle d'Isabelle, comédienne qui elle-même devra jouer la môme Piaf, dans un spectacle produit par Louis (joué par Sébastien Payet), dont elle tombera amoureuse... Cette mise en abîme, écrit et mis en scène par Jean-Luc Cheverry, mélange danse, chant, théâtre, vidéo et hologramme sur les belles chansons d'Edith Piaf remixées par les Soulpacks.
Le 20 mai prochain, sur la scène de la Halle des manifestations du Port, Nicole Dambreville endosse le rôle d'Isabelle, comédienne qui elle-même devra jouer la môme Piaf, dans un spectacle produit par Louis (joué par Sébastien Payet), dont elle tombera amoureuse... Cette mise en abîme, écrit et mis en scène par Jean-Luc Cheverry, mélange danse, chant, théâtre, vidéo et hologramme sur les belles chansons d'Edith Piaf remixées par les Soulpacks.

Quatre mois de préparation ont été nécessaire aux comédiens pour rentrer dans la peau de leur personnage. L'angle choisi par le metteur en scène est celui de mettre en lumière la Piaf comédienne, peu connue du grand public. Bien sûr, les troubles qui hantaient l'artiste comme sa musique font partie intégrante du spectacle.

Nicole Dambreville interprête Isabelle, qui partage les névroses de l'artiste. La chanteuse a dû se replonger dans la biographie d'Edith Piaf et voir les films dans lesquels elle avait joué, car sur scène, elle est "un peu les deux". "Borderline" son personnage mêle mystique et talent, tant sur les planches que par son idylle avec son producteur Louis, ici interprêté par Sébastien Payet.

Lui est "terre à terre, factuel". Il ne croit pas aux esprits, (qui seront en hologramme sur scène) et veut monter son spectacle sur Edith Piaf. Marié, il ne pourra pourtant pas s'empêcher d'aimer Isabelle, qui porte un peu de la Môme en elle. La danse sera au rendez-vous grâce à Sébastien Payet, qui est à l'origine danseur et chorégraphe, pour exprimer au mieux les facettes cachées de Piaf : ésotérisme, croyances et superstitions ou encore hyperactivité professionnelle et le perfectionnisme qui animait ses performances scéniques.

Edith Piaf sera elle aussi présente sur scène, grâce à la technologie de l'hologramme. Grâce à d'anciennes images retravaillées, il est possible de faire apparaître l'artiste, qui partage donc la scène avec les comédiens, faits de chair et d'os.

Du spectacle, qui se produit pour le moment au Port pour une seule date, sera reversé un euro à chaque billet vendu à l'association Famill'espoir, qui vient en aide aux familles réunionnaises dans le besoin.

jm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !