Prix du Roman Métis 2017 :

Lauréats : "L'Amas Ardent" et "Tropique de la violence" sacrés


Publié / Actualisé
Ce jeudi 16 novembre 2017, à la Bibliothèque de la Bretagne à Saint-Denis, les lauréats du Grand Prix du Roman Métis ainsi que le Prix du roman métis des lecteurs ont été dévoilés. L'Amas ardent, de Yamen Manai remporte le Grand Prix tandis que Tropique de la violence, de Nathacha Appanah conquis les lecteurs.
Ce jeudi 16 novembre 2017, à la Bibliothèque de la Bretagne à Saint-Denis, les lauréats du Grand Prix du Roman Métis ainsi que le Prix du roman métis des lecteurs ont été dévoilés. L'Amas ardent, de Yamen Manai remporte le Grand Prix tandis que Tropique de la violence, de Nathacha Appanah conquis les lecteurs.

Les jurys du Grand Prix du Roman Métis et du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis ont annoncé aujourd’hui leurs lauréats 2017.

Le Grand Prix du Roman Métis 2017 est attribué au troisième roman de l’auteur tunisien Yamen Manai, L’Amas ardent, publié chez Elyzad. Le jury s’est dit "honoré de distinguer un tel romancier à l’écriture généreuse" et a salué les valeurs véhiculées par cette fable écologique et politique mettant en scène un apiculteur en lutte pour sauver ses abeilles des frelons, métaphore du combat des lumières contre l’obscurantisme.

Mohammed Aïssaoui, président du jury du Grand Prix du Roman Métis, salue la richesse et le talent des oeuvres en lice cette année et se réjouit aussi de voir Tropique de la violence de Nathacha Appanah (Gallimard) récompensé du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la Ville de Saint-Denis. "Deux grands écrivains pour une année exceptionnelle", résume-t-il.

Composé de dix lecteurs du réseau de lecture publique de Saint-Denis, le jury du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis récompense le sixième roman de l’auteure mauricienne Nathacha Appanah, Tropique de la violence. Touché par la plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle- même sur l’île française de Mayotte relatée par ce texte, le jury a également été séduit par l’écriture sensible de l’auteure. "Nathacha Appanah n’a pas simplement écrit, mais l’encre de ce livre a buriné, taillé dans nos sentiments. On sort de ce livre avec un sentiment d’urgence à agir", déclarent les membres du jury.

Lire aussi : Prix du roman Métis Lycéen - Une sélection autour de l'enfance et de la guerre

Créé en 2010 et initié par La Ville de Saint-Denis de La Réunion, la Direction des affaires culturelles - océan Indien et La Réunion des Livres avec le soutien de la Sofia, le Grand Prix du Roman Métis, prix littéraire international de la Ville de Saint-Denis, récompense un roman francophone paru depuis moins d’un an et véhiculant des valeurs de métissage, d’humanisme et de diversité.

Présidé par Mohammed Aïssaoui, son jury regroupe des professionnels du monde du livre de La Réunion et d’ailleurs. Le Grand Prix du Roman Métis a précédemment récompensé Maryse Condé, En attendant la montée des eaux, JC Lattès (2010), Lyonel Trouillot, La belle amour humaine, Actes Sud (2011), Tierno Monénembo, Le terroriste noir, Seuil (2012), Léonora Miano, La saison de l’ombre, Grasset (2013), In Koli Jean Bofane, Congo Inc., Actes Sud (2014), Mohamed Mbougar Sarr, Terre ceinte, Présence africaine (2015) et Douna Loup, L’oragé, Mercure de France (2016).

Le Prix du Roman Métis des Lecteurs a été créé cette année par la Ville de Saint-Denis en parte- nariat avec la Direction des affaires culturelles - océan Indien dans l’objectif de renforcer le goût de la lecture auprès des plus larges publics. Comme le Grand Prix du Roman Métis, le Prix du Roman Métis des Lecteurs est doté de 5.000 euros.

Yamen Manai et Nathacha Appanah recevront leurs prix le 5 décembre 2017 lors d’une cérémonie publique à l’Hôtel de ville de Saint-Denis. (Entrée libre)

Des rencontres dans les bibliothèques de Saint-Denis sont également prévues : le 6 décembre à 17h, rencontre avec Nathacha Appanah et le jury de lecteurs à la bibliothèque de La Bretagne et le 7 décembre à 18H, rencontre avec Yamen Manai à la bibliothèque de La Montagne.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !